À Genève

18 mars 2018 21:29; Act: 19.03.2018 17:27 Print

30 000 visiteurs de moins au Salon de l'auto

Si les organisateurs se disent satisfaits de cette 88e édition, achevée dimanche, le Salon de l'auto de Genève a enregistré une baisse du nombre de visiteurs.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

La 88e édition du Salon de l'automobile de Genève, ouverte le 8 mars, et terminée dimanche, a enregistré une fréquentation en légère baisse (-4,5%). Plus de 660 000 entrées ont été enregistrées en onze jours, contre 690 000 l'an dernier. Les organisateurs se disent néanmoins satisfaits.

Selon eux, le léger recul du nombre de visiteurs par rapport a contribué à une meilleure qualité de la visite: moins de monde sur les routes et dans les parkings, une meilleure visibilité pour les voitures exposées et plus de place pour des discussions techniques et commerciales sur les stands, explique le communiqué de bilan.

Ambiance «hostile à l'automobile»

«Nous sommes très satisfaits de ce résultat au vu de la conjoncture économique peu enthousiasmante et de l'ambiance médiatique et politique souvent hostile à l'automobile», commente Maurice Turrettini, président de la manifestation. Côté exposants, la satisfaction est également de mise. 180 étaient présents cette année à Genève pour présenter près de 110 premières mondiales et européennes.

L'écho médiatique pendant les deux journées de presse a confirmé la position exceptionnelle du Salon comme plateforme de communication mondiale. La 89e édition est programmée du 7 au 19 mars 2019.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • FullmétalJF le 19.03.2018 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les pouvoirs publics lancent de plus en plus d'interdits sur l'automobile, optent pour une voiture du futur aseptisée, "autonome" comme ils disent, et ils culpabilisent les automobilistes. La stratégie finira par payer. Les ventes chuteront à la longue quand les gens comprendront que cela ne vaut plus la peine de consacrer une aussi grande part de leur budget à la voiture et que l'on peut encore faire tenir son véhicule quelques années de plus. Au XXe siècle, l'auto c'était la liberté. Ce le sera de moins en moins.

  • Déçu le 19.03.2018 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Les hôtesses avec des tenues pas très avenantes, des difficultés pour atteindre le parking du salon et l'impossibilité de s'approcher de la plupart des voitures sauf avec un accès "vip"... c'est vraiment bof-bof !!

  • Julien le 19.03.2018 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà ce qui arrive quand on cède aux lobbies et qu'on supprime les tenues sexy des hôtesses. Moi pour ma part je n'y suis pas retourné à cause de ça et visiblement je ne suis pas le seul...

Les derniers commentaires

  • FullmétalJF le 19.03.2018 11:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les pouvoirs publics lancent de plus en plus d'interdits sur l'automobile, optent pour une voiture du futur aseptisée, "autonome" comme ils disent, et ils culpabilisent les automobilistes. La stratégie finira par payer. Les ventes chuteront à la longue quand les gens comprendront que cela ne vaut plus la peine de consacrer une aussi grande part de leur budget à la voiture et que l'on peut encore faire tenir son véhicule quelques années de plus. Au XXe siècle, l'auto c'était la liberté. Ce le sera de moins en moins.

  • Déçu le 19.03.2018 08:19 Report dénoncer ce commentaire

    Les hôtesses avec des tenues pas très avenantes, des difficultés pour atteindre le parking du salon et l'impossibilité de s'approcher de la plupart des voitures sauf avec un accès "vip"... c'est vraiment bof-bof !!

  • MarcC le 19.03.2018 06:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que de belles voitures surtout puissantes. Au jour d’aujourd’hui, pratiquement impossible d’en avoir le plaisir de les conduire sur nos routes à cause des limitations de vitesse, vraiment dommage.

  • Julien le 19.03.2018 00:43 Report dénoncer ce commentaire

    Voilà ce qui arrive quand on cède aux lobbies et qu'on supprime les tenues sexy des hôtesses. Moi pour ma part je n'y suis pas retourné à cause de ça et visiblement je ne suis pas le seul...

    • Pitoyable le 19.03.2018 08:41 Report dénoncer ce commentaire

      Si vous y allez pour cela, faut aller ailleurs...dans des lieux bien plus adaptés.

    • John le 19.03.2018 11:47 Report dénoncer ce commentaire

      Julien a raison : les 3/4 des mecs vont au salon de l'auto pour voir les voitures mais surtout les très jolies hôtesses... Il s'agit d'un tout.