Automobile

16 janvier 2015 09:00; Act: 16.01.2015 15:40 Print

Avec son GLA, Mercedes tient un crossover réussi

Mercedes n'avait pas de crossover. C'est chose (bien) faite avec ce GLA très polyvalent.

storybild

Long de 4,42 m pour 1,80 m de large, le GLA, premier crossover Mercedes, est une superbe réussite esthétique avec sa ligne agressive. (photo: DR)

Une faute?

Mercedes entend dynamiser le segment du premium avec des modèles singuliers, dont son nouveau crossover compact GLA, à la fois très stylé et fort plaisant à conduire. Autrefois considérée comme un monospace, la Classe A est devenue une berline compacte. Son succès pousse Mercedes à la décliner en coupé 4 portes (CLA) et en crossover (GLA). Long de 4,42 mètres pour 1,80 mètre de large, ce dernier est magnifique d'esthétique, avec sa proue agressive et ses galbes dynamiques.

À bord, la planche est reprise de la Classe A. Pas de surprise avec le volant trois branches à jante épaisse, les cinq buses d’aération chromées et l'ergonomie. Le GLA, plus baroudeur dans l’âme, peut recevoir en option des habillages plus spécifiques. Avec sa garde au sol surélevée, surtout sur la version 4Matic, le GLA fait preuve d'une belle efficacité en tenue de route, l’amortissement ayant été raffermi jusqu'à être parfois un peu trop sec.

Avec sa transmission intégrale et certains artifices électroniques, il s’aventure aisément en tous-chemins. Haut de gamme diesel, le 220 CDI est un bon choix pour ce lourd crossover (1,6 tonne). Puissant (170 ch), coupleux (350 Nm dès 1 400 tr/min), il est silencieux à vitesse stabilisée, mais se fait plus sonore à l’accélération. Il manquait un crossover à Mercedes. Le GLA est une belle réussite.

(Denis Berche/L'essentiel)