Salon de Francfort

15 septembre 2017 11:16; Act: 15.09.2017 17:41 Print

L'automobile doit apprendre à se réinventer

Ébranlée par des scandales et soumise à des normes de plus en plus strictes, l'automobile tient salon à Francfort, jusqu'au dimanche 24 septembre.

Voir le diaporama en grand »

  • par e-mail
Sur ce sujet

Deux ans après le début de l’affaire des moteurs truqués chez Volkswagen, les questions centrales du sort du diesel et de l’avenir de l’électrique dominaient dans les allées du Salon IAA de Francfort, ouvert au public samedi, jusqu’au 24 septembre. Le marché automobile européen est presque revenu à ses niveaux d’avant la crise de 2008. Il devrait continuer à croître dans les prochaines années, à un rythme plus faible toutefois.

Au-delà de cette tendance qui a permis aux fabricants de reconstruire leurs marges, se pose désormais la question de l’adaptation des gammes à la nette chute de la demande en moteurs diesels. «Si les clients veulent plus de moteurs essence que de moteurs diesels, pas de problème, on fera ce qu’il faudra», a déclaré le patron du groupe français PSA, Carlos Tavares, tout nouveau propriétaire de la marque allemande Opel. Mais il concède que cette évolution rapide du marché a créé «beaucoup de tensions et beaucoup de travail d’adaptation» dans ses usines.

800 000 emplois en Allemagne

En Allemagne, pays de l'automobile, 800 000 emplois dépendent de cette industrie automobile, l’un des piliers des exportations. Soucieux de donner des gages de «propreté», sur fond de menaces d’interdiction de circulation pour les voitures diesels dans certaines villes, les constructeurs allemands vont accélérer dans l’électrique.

Le géant Volkswagen a promis d’électrifier toute sa gamme d’ici à 2030, soit environ 300 modèles contre douze aujourd’hui. Daimler veut de son côté offrir des versions électriques ou hybrides de tous les modèles Mercedes-Benz d’ici à 2022 et faire de sa citadine Smart une marque entièrement électrique. Son rival BMW promet lui 25 modèles électrifiés d’ici à 2025, dont le concept car i Vision Dynamics présenté sur le salon, une berline électrique qui sera produite en série à une date non précisée.

Au total, près de 1 000 exposants, dont une cinquantaine de constructeurs, profitent de Francfort pour y dévoiler plus de 200 premières mondiales.

(L'essentiel/afp)