Automobile

26 janvier 2018 09:00; Act: 25.01.2018 18:40 Print

La XF en Sportbrake a tout pour séduire

S'il fallait une belle alternative aux concurrentes allemandes, la Jaguar XF Sportbrake en est une.

storybild

Puisque les breaks font toujours recette en Europe, Jaguar mise sur cette XF à grosse soute et hayon. Une belle et bonne voiture!

Sur ce sujet

Développée seulement pour l’Europe, la XF Sportbrake arrive plus de deux ans après le lancement de la berline. Et elle entend bien renforcer les positions de Jaguar dans un segment premium germanique.

La XF Sportbrake a perdu pas mal de poids par rapport à sa devancière. Jusqu’à 190 kg, même si le break affiche toujours 70 kg de plus que la berline sur la balance. Son châssis, composé en grande majorité d’aluminium, se veut à la fois rigide et léger. Il est une clé indispensable pour un comportement dynamique affûté et une agilité préservée. Montés de série sur toutes les versions, les ressorts pneumatiques pour l’essieu arrière offrent un compromis confort/comportement constant, quel que soit le poids embarqué dans la malle.

Habitacle confortable

Les diesels sont les «Ingenium» à quatre cylindres de 2 litres, version 163, 180 ou 240 ch (E-Performance, 20d et 25d), toujours reliés à une boîte auto à huit rapports. Il y a enfin le moteur diesel 3.0 V6, le 30d, qui produit 300 chevaux, en boîte auto et en propulsion. L’offre essence est limitée au quatre cylindres de 2 litres, combiné avec la boîte auto.

Avec ses 4,95 m de long, ce grand break se distingue par son habitabilité. Les deux passagers avant sont confortablement installés et les passagers arrière n’ont pas à se plaindre. Moderne, cette XF Sportbrake est vraiment très compétitive, d'autant que les classiques de la sécurité active et passive sont présents.

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.