Automobile

26 janvier 2018 09:00; Act: 25.01.2018 18:26 Print

Le BMW X3 reste un patron

Après quinze ans, le BMW X3 a toujours la cote. Sous une allure inchangée, la troisième génération est pourtant 100 % neuve.

storybild

Le BMW X3 est 100% nouveau. Il hausse son contenu technologique et repose sur un nouveau châssis qui améliore vraiment le confort. (photo: uwe Fischer)

Sur ce sujet

En deux générations, le X3 s’est vendu à plus de 1,5 million d’exemplaires dans le monde. Un succès retentissant! En attendant le futur X3 hybride (2019) et le X3 zéro émission (2020), BMW lance une troisième génération, entièrement nouvelle, conçue sur la plateforme de la Série 5.

Plus long de 5 cm avec ses 4,71 m, le X3 révolutionne à peine sa plastique. Seule sa calandre est plus imposante avec son double haricot plus gros que celui d’un X5 alors que de nouveaux feux rappellent le X1, le plus petit des SUV de la marque bavaroise.

Sous une allure sans grands changements, le BMW X3 est pourtant 100% nouveau, son châssis profitant de la plateforme modulaire CLAR étrennée sur les Série 5 et Série 7. Cela autorise aussi de nouvelles assistances électroniques comme la conduite semi-autonome (en option), mais pas le stationnement automatique par télécommande qui reste réservé à la Série 5.

Tous les nouveaux X3 sont à transmission intégrale xDrive et boîte automatique ZF 8 rapports, leur prix d’accès est au-dessus de 50 000 euros. Le six cylindres diesel 30d de nouvelle génération offre une souplesse hors pair et une poussée franche, d'autant que le mariage avec la boîte auto est juste parfait.

Avec 265 ch et surtout 620 Nm de couple, ce X3 30d aligne des performances de haut niveau (0 à 100 km/h en 5,8 s et 240 km/h en vitesse de pointe) tout en offrant des sensations rares de conduite. Hors route, ce X3 sait profiter de sa garde au sol de 20,4 cm (valeur inchangée) pour passer les ornières sans frotter. Mais méfiance, l'arrière peut parfois toucher trop facilement. En 2004, le BMW X3 était seul sur son créneau. Ce n'est plus le cas tant la concurrence est exacerbée entre SUV premium. Reste que cette troisième génération confirme qu'il a le potentiel pour rester un patron.

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.