Test automobile

24 novembre 2017 09:00; Act: 23.11.2017 19:00 Print

Mitsubishi regarde l'avenir avec son Eclipse Cross

Alors qu'il vient d'intégrer l'alliance Renault-Nissan, Mitsubishi enrichit sa gamme d’un SUV compact.

storybild

Le Mitsubishi Eclipse Cross offre de l'espace aux passagers arrière, grâce à sa banquette coulissante sur 20 cm.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Avec 100 ans de savoir-faire automobile et 80 ans d'expertise 4x4, Mitsubishi vient d’intégrer l’Alliance Renault. Une bonne nouvelle qui permettra des synergies entre les trois marques, Renault et Nissan pouvant notamment récupérer le brillant système d’hybridation PHEV de l’Outlander. En attendant 2020 et la production de modèles communs comme les prochains ASX et Outlander, l’Eclipse Cross fait son entrée sur le marché, en restant donc comme le dernier modèle développé à 100 % par la marque aux diamants.

Son design très marqué est vraiment le point fort de l’Eclipse Cross, qui lance la nouvelle identité visuelle de Mitsubishi avec une face avant très agressive en croix et des lignes tendues. L'autre point marquant est la lunette arrière scindée en deux parties, façon Honda Civic. C'est original, mais peu efficace pour la visibilité arrière. À l'intérieur, l’Eclipse Cross, en s'alignant sur les standards européens, affiche des progrès en matière de qualité perçue. Dommage que le système multimédia n’embarque pas de navigation. Il faut passer par son smartphone (compatible Android Auto et Apple Car Play) et Google Map.

Notre version d’essai, dotée d’une transmission intégrale et d’une boîte CVT, était équipée d'un quatre cylindres essence turbo 163 ch (il existera aussi un quatre cylindres diesel 2.2 150 ch). Un moteur silencieux à bas régime et souple à souhait, mais pénalisé dans son entrain par sa boîte CVT.

De notre envoyé spécIal à gérone, Denis Berche

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.