Voitures électriques

07 mars 2021 10:05; Act: 08.03.2021 09:58 Print

Charger sa batterie en cinq minutes, bientôt possible?

Une start-up israélienne a mis au point des batteries lithium-ion qui se chargent complètement de manière très rapide, et ce, quelle que soit la capacité du véhicule.

storybild

Des centaines de prototypes de ces batteries sont actuellement en phase de test par les constructeurs. (photo: AFP/Emmanuel Dunand)

Sur ce sujet
Une faute?

Charger sa batterie en cinq minutes: c'est l'objectif d'une start-up israélienne qui, en limitant le temps de recharge, veut encourager l'essor des voitures électriques et écarter «l'angoisse de l'autonomie». Spécialisée dans la charge ultrarapide, la société StoreDot, basée à Herzliya près de Tel-Aviv, a mis au point une première génération de batteries lithium-ion qui se chargent complètement en cinq minutes et ce, quelle que soit la capacité du véhicule. Des centaines de prototypes sont actuellement en phase de test par les constructeurs.

Plus besoin de longues heures de recharge comme c'est actuellement le cas, promet Doron Myersdorf, PDG de StoreDot, pour qui un temps de charge réduit est clé pour venir à bout des réticences sur les voitures électriques. «Vous n'aurez plus peur de vous retrouver bloqué sur l'autoroute sans énergie», dit-il à l'AFP dans les bureaux de la société qu'il a fondée en 2012 et qui a d'abord testé ses batteries sur des téléphones, des drones et des scooters, avant de se lancer dans les véhicules électriques.

«Quatre à cinq ans»

En 2019, le prix Nobel de chimie avait récompensé l'Américain John Goodenough, le Britannique Stanley Whittingham et le Japonais Akira Yoshino pour l'invention des batteries au lithium-ion, aujourd'hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien. «Ce type de batterie légère, rechargeable et puissante est maintenant utilisé partout, dans les téléphones, les ordinateurs et les véhicules électriques», avait justifié l'Académie royale des sciences de Suède qui décerne le prix.

En remplaçant notamment le graphite de l'anode de la batterie par du silicium, «il devient possible de charger des batteries lithium-ion en cinq minutes», alors que «c'était considéré comme impossible» auparavant, déclare Doron Myersdorf, détenteur d'un doctorat en génie industriel au Technion, grand institut israélien des sciences situé à Haïfa (nord). Pour Eric Espérance, spécialiste du secteur automobile au sein du cabinet Roland Berger, à Paris, la recharge ultrarapide tient bien d'une «révolution» mais il faudra attendre pour que ces nouvelles batteries s'invitent sous la carrosserie.

«On est encore loin du marché automobile industriel», dit-il à l'AFP. D'autant que les stations de recharge devront elles aussi être adaptées avant toute utilisation par le grand public. Pour la commercialisation, «il faut compter quatre à cinq ans à partir du moment où on commence à travailler sur un modèle, soit un cycle de conception d'un véhicule», explique Doron Myersdorf dont la société compte quatre principaux investisseurs: le géant coréen Samsung, le constructeur automobile allemand Daimler, le géant pétrolier britannique BP et le fabricant de matériel électronique japonais TDK.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lulu import le 08.03.2021 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun problème, Turmes va construire des éoliennes dans son jardin.

  • POW le 07.03.2021 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut un compteur séparé pour charger sa voiture et si tout le monde charge en même temps il y a risque et les firmes comme CREOS peuvent alors tout bloquer pour éviter une cata. Ça ira tant que peu de gens l’utilisent mais dans le cas contraire, coupure....je pense que les technologies ne sont pas encore au point pour pouvoir absorber une consommation importante. Qu’en sera-t-il lorsque 50% des voitures seront à charge en même temps ? J’ose même pas penser à un parc automobile à 100%.

  • TontonB le 07.03.2021 12:30 Report dénoncer ce commentaire

    De toute manière le lithium, cela pollue, cela brule et cela explose. Trouvez autre chose, car pas de cela chez moi (sauf en très petites quantités dans le matos informatique, mais même là je cherche des solutions alternatives)

Les derniers commentaires

  • Pas de strike svp le 08.03.2021 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    Tontonb ingénieur c est la blague de l annee. Un POC avec des batteries GSM existe déjà. On fait des POC pour a peut pres tout. Mais bon il y a des ingénieurs d un autres temps.

  • Pape le 08.03.2021 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Et encore une recrudescence d'incendies de voitures!!!

  • Lulu import le 08.03.2021 06:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Aucun problème, Turmes va construire des éoliennes dans son jardin.

  • Pas de se cure svp le 08.03.2021 00:00 Report dénoncer ce commentaire

    Avec cette puissance on va de voir ajouter quelques tranche à cattenom. Ou alors et c est l option privilégier, certains se proposent de souffler sur les éoliennes et d illimité de leur intelligence les panneaux solaire. Je pense que tout le monde voit de qui je veux parler.

  • La tulipe noire le 07.03.2021 22:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut prendre un leasing et changer quand la technologie à changer