Automobile au Luxembourg

27 novembre 2020 10:00; Act: 27.11.2020 11:37 Print

La marque Mercedes déploie ses ailes à Diekirch

DIEKIRCH- Des passionnés de Mercedes présentent jusqu'en mai 2021 leurs plus beaux modèles au Conservatoire national de véhicules historiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Seulement 1 400 exemplaires produits entre 1954 et 1957, pour environ 1 200 exportés aux États-Unis. La Mercedes-Benz 300SL «papillon» n° 353 est elle au Grand-Duché depuis 2012. La supercar était auparavant la propriété du pilote britannique John Surtees, qui fut champion du monde en F1 et moto dans les années 50-60. Le modèle, prestigieux, est le fleuron de l'exposition consacrée à la marque allemande au Conservatoire national de véhicules historiques (CNVH) de Diekirch. Elle a été montée à l'occasion des 20 ans du Mercedes-Benz Club Luxembourg, qui compte 120 membres, et c'est aussi un clin d'œil à l'histoire du site.

«Le garage de la famille Wagner où a été installé le conservatoire est né il y a 150 ans et ce fut la première concession Mercedes hors de l'Allemagne», resitue Georges Carbon, président du CNVH. À travers la grosse vingtaine de modèles exposés, appartenant à des collectionneurs du pays, le visiteur peut découvrir une belle variété des savoir-faire du constructeur selon les époques. Avec notamment le Benz Patent-Motorwagen Nummer 1, voiture à moteur à combustion construite par Carl Benz en 1886 et considérée par certains comme la première automobile. Une ancienne voiture de course Targa Florio, une 320 B Cabriolet «qui n'a jamais quitté le pays depuis 1937», ou encore une 180B Ponton de 1959 côtoient des modèles plus récents, des années 80-90, comme la 300 TE ou la 190 E. Mais aussi des camions, un bus ou des véhicules militaires. «Mercedes a été constructeur dans tous les domaines, sauf la moto», éclaire Georges Carbon.

Avec ce premier événement, qui en appelle d'autres, le nouveau comité du CNVH veut impulser «une nouvelle dynamique» au lieu. «On aimerait offrir un espace d'exposition aux collectionneurs du pays et donner la possibilité au public de voir ici ce qu'il verrait ailleurs dans un musée à l'étranger», conclut le président.

Exposition au CNVH de Diekirch, jusqu'au 15 mai 2021. cnvh.lu

(Mathieu Vacon/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • luis le 27.11.2020 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est pas gratuit faut payer.

  • Benzi le 27.11.2020 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ah, j'ai cru qu'ils allaient créer des emplois en installant une usine sur place...

Les derniers commentaires

  • luis le 27.11.2020 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est pas gratuit faut payer.

  • Benzi le 27.11.2020 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    Ah, j'ai cru qu'ils allaient créer des emplois en installant une usine sur place...