Intermeccanica Murena 429 GT

29 mars 2020 12:19; Act: 30.03.2020 19:23 Print

Un break italien qui ne manque pas d'excentricité

Comparée aux autres voitures des années 1960, l'Intermeccanica Murena de 1969 avait l'air de débarquer d'une autre planète.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est l'histoire de deux amis fortunés. Un jour, ils ont l'idée de dessiner un break deux portes de luxe. Ils chargent alors le constructeur automobile italien Intermeccanica de mettre en œuvre leur concept et font équiper leur break de chasse à la silhouette excentrique d'un moteur V8 de 7 litres avec une puissance plus que suffisante. Cela a donné naissance à un véhicule de luxe impressionnant.

L'idée de construire le break le plus rapide et le plus luxueux au monde émane de deux Américains: Charles Schwendler et Joseph Vos. Ces deux amis aimaient se rendre en montagne pour faire du ski, mais regrettaient de ne pas avoir de voiture sportive offrant suffisamment de place. Leur Porsche 911 leur offrait le plaisir de conduite, mais ne leur permettait pas de transporter leurs affaires et leur break était suffisamment spacieux, mais pas assez sportif.

Une réponse à leur besoin

Le binôme a donc élaboré les premières esquisses d'un break sportif, qui répondait à leurs besoins. Ils se sont ensuite tournés vers le petit constructeur Intermeccanica, à Turin dont le modèle Italia alliait déjà le design italien à la technologie américaine. Ils ont donc fait appel à l'entrepreneur et directeur Frank Reisner pour la réalisation du projet.

Le quatre places a été présenté au salon automobile de New York en 1969. On raconte qu'Elvis Presley en aurait immédiatement commandé deux exemplaires. Sur la liste des clients auraient également figuré d'illustres noms tels que Sammy Davis Jr., Frank Sinatra et d'autres célébrités. «Motor Trend» écrivait dans le magazine World Automotive Yearbook de 1970: «La Murena GT fait rayonner une aura où «l'argent n'a pas d'importance». C'est la voiture parfaite pour parcourir de longues distances dans la brousse, surtout dans des pays où il n'y a pas de limitation de vitesse».

Plus de puissance qu'il n'en faut

Et elle ne manquait assurément pas de puissance. Avec 4600 tr/minute, le moteur fournissait 280 ch. Mais ce qui est encore plus intéressant est son couple de 650 Nm qui se faisait déjà sentir à partir de 2800 tr/minute. Cela lui donnait plus de puissance qu'il n'en fallait dans n'importe quelle situation. S'il le fallait, le break de chasse était capable d'abattre le 0 à 100 km/h en à peine sept secondes.

Malgré un poids à vide d'à peine plus de 1700 kg, ses données techniques étaient comparables à celles de sportives de chez Ferrari et de chez Lamborghini. En tous cas, la motorisation était suffisante pour assurer une conduite agréable avec le break express de 520 cm de long et 190 cm de large, même s'il n'était sans doute pas le maître des virages avec son empattement de près de trois mètres.

Destinée au marché américain

La contenance du réservoir était de 95 litres et dans le prospectus, on garantissait une autonomie de 725 kilomètres avec un plein, ce qui correspondrait à une consommation de 13,1 litres aux cent. Pour un moteur 7 litres, ce chiffre semble plutôt optimiste.

Rien qu'en raison de sa taille, la GT de luxe de fabrication turinoise ne convenait pas au marché européen, alors qu'elle s'avérait parfaite pour les routes américaines. À l'intérieur, elle présentait un revêtement de cuir fine fleur et la climatisation assurait une fraîcheur permanente dans l'habitacle. La console centrale s'étendait jusqu'aux deux sièges individuels arrière et mettait également un minibar à disposition des passagers.

Seules dix, peut-être onze Murena sont sorties d'usine. Alors quand une GT de cette rareté fait son apparition sur le marché, l'excitation est grande, comme c'était le cas aux enchères de RM Sotheby's à Palm Beach. C'est là que vient d'avoir lieu la vente aux enchères de la première Murena jamais produite.

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • PChrisnew le 30.03.2020 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Quelques photos seraient le bien venu!

  • georgette le 30.03.2020 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

  • nico le 29.03.2020 18:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    quelle horreur!!!!

Les derniers commentaires

  • Asimov1973 le 30.03.2020 18:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c’est une modification « faite maison » veille de 50 ans...

  • alfatech le 30.03.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @McMurphy et nico, laid en 2020........Mais sûrement pas à cette époque

  • PChrisnew le 30.03.2020 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Quelques photos seraient le bien venu!

  • McMurphy le 30.03.2020 02:22 Report dénoncer ce commentaire

    Mais que c'est laid !!

  • georgette le 30.03.2020 00:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique