LA CHALEUR N'EST PAS UNE EXCUSE

25 juillet 2012 13:12; Act: 25.07.2012 13:49 Print

Dégoulinante de sueur mais toujours au top!

Oui, la canicule, ça ramollit. Mais hors de question de se laisser aller niveau présentation pour autant! Voici un rappel des gestes essentiels destiné à celles qui doivent aller bosser cette semaine.

  • par e-mail

La canicule (il fera 29 °C ce mercredi au Luxembourg) suscite souvent un enthousiasme disproportionné. Genre, on enfile le moins de tissu possible par peur de transpirer trois gouttes de trop, en oubliant que les codes vestimentaires du bureau ne sont pas les mêmes qu'à la plage. Ou à l'inverse: la chaleur étouffante a un effet «à quoi bon se donner du mal puisque dans deux heures je serai toute moite et fanée?». Vous l'aurez compris, ni l'une ni l'autre de ces attitudes n'est la bonne! Alors voici quelques DOs and DON'Ts pour affronter ces prochains jours (et peut-être aussi le reste de l'été) en restant classe et soignée.

1) Une vision d'horreur? Des pieds négligés. Déjà que cette partie-là du corps n'est pas la plus appétissante, il est impératif d'afficher une pédicure parfaite au moment d'enfiler ses sandales. Le vernis ne doit pas s'écailler, la peau doit être hydratée (loin du bal, les talons secs et crevassés!). Si, faute de temps, ça fait deux semaines qu'on n'a pas rafraîchi l'aspect de ses petons, ma foi, on mettra des ballerines, même s'il fait 30 degrés.

2) Se pointer au bureau avec un bikini en guise de sous-vêtement qui dépasse de la robe sans bretelle hypra-légère à moitié transparente et des tongues Havaianas? Non, ça ne se fait pas, mesdemoiselles. Le maillot de bain, on le met dans son sac et il servira à la «pause déjeuner-piscine» ou à 17h. Et la petite robe, oui, mais on ne doit pas pouvoir voir à travers, à moins de vouloir passer pour l'allumeuse (ou la touriste-plagiste, c'est selon) de l'étage.

3) Lors d'une journée sans rendez-vous professionnel important, on peut se permettre de porter un short court, mais ne poussez pas jusqu'au minishort à ras les fesses, même si vous avez des cuisses aussi fermes que du béton. Dans tous les cas – jupe, short ou robe – l'épilation des gambettes doit être au poil. La solution la moins chère et tout de même assez durable étant la cire. Et on évitera de faire la crêpe juste après le passage chez l'esthéticienne si on ne veut pas être couverte de petits boutons ou plaques rouges.

4) Un soin particulier doit aussi être accordé aux cheveux durant les grosses chaleurs. Ils deviennent plus vite gras. Pour celles qui transpirent beaucoup de la tête, deux options: soit on se lave la tignasse tous les matins (avec du shampoing sec si vraiment on est très en retard), soit on adopte le «wet look». Ça tombe bien, ce dernier est encore et toujours à la mode. Un chignon bien travaillé au gel, que l'on décore de perles, de fleurs ou autres diadèmes et on obtient une coiffure féminine, tendance, soignée, qui tient en place toute la journée.

5) Le maquillage qui coule, on évite. Ça donne direct un air négligé. Solution: on en met le moins possible quand il y a canicule. Un tout petit peu de poudre soleil pour la bonne mine et contre la brillance. Un mascara waterproof, of course. Un fard à paupières gel-crème 24 heures. Une touche de gloss. Et voilà!

6) Pour éviter le supplice à ses collègues chéris, on doublera la dose de déo et on glissera le roll-on dans son sac à main. Avoir avec soi un minipaquet de lingettes nettoyantes et rafraîchissantes peut aussi sauver la mise en cas d'apéro improvisé.

(L'essentiel Online/Caroline Goldschmid)