Bande dessinée

27 octobre 2021 09:00; Act: 27.10.2021 09:53 Print

Astérix, la BD qui assomme tous les records

«Astérix et le Griffon», comme chaque aventure du petit Gaulois, tire vers le haut le marché de la bande dessinée. Les chiffres sont éloquents.

storybild

Dans leur dernière aventure, les héros découvrent des territoires enneigés sur les actuelles Russie et Ukraine. (photo: Éditions Albert-René)

Sur ce sujet
Une faute?

C’est dans les steppes du Barbaricum (actuellement Russie et Ukraine) que se déroule la dernière aventure d’Astérix. Le héros, accompagné des incontournables Obélix et Panoramix, se gèle les moustaches, tandis qu’Idéfix semble davantage passionné par la vie dans la forêt que par les aventures de son maître. Le récit n’est pas très palpitant, à cause d’une place trop importante laissée au fantastique, en décalage avec le ton de la série. L’histoire séduit cependant par ses nombreux gags, tandis que la place des femmes est revue de manière subtile. Les rapports de séduction sont plus étudiés que dans les précédents albums mettant en scène Falbala et d’autres.

Finalement, peu importent l’histoire et la qualité des dialogues (à noter que la caricature d’alphabet cyrillique, avec les E inversés dans les phylactères des autochtones, n’est pas toujours pratique à lire). Quoi qu’il arrive, Astérix reste un mastodonte sur le marché de la bande dessinée, tirant celui-ci vers le haut. Comme pour ses prédécesseurs, «Astérix et le Griffon» a été tiré à cinq millions d’exemplaires, répartis en 17 langues. En France, le plus gros marché, le Gaulois représente à lui seul quelque 5% des ventes.

Depuis «Astérix et le Gaulois», à l’époque tiré à… 6 000 exemplaires, plus de 380 millions d’albums se sont vendus dans le monde. Ce qui place le guerrier à moustache loin devant le reporter Tintin, le cow-boy Lucky Luke et les petits Schtroumpfs. Il faut dire que les péripéties gauloises sont traduites en 111 langues, tandis que des films d’animation, des longs métrages et même un parc d’attractions trouvent un autre public.

• «Astérix et le griffon». Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, d'après Albert Uderzo et René Goscinny. Éditions Albert-René, 9,99 euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Obélix le 27.10.2021 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement, pas terrible cet album

Les derniers commentaires

  • Obélix le 27.10.2021 14:18 Report dénoncer ce commentaire

    Effectivement, pas terrible cet album