BD au Luxembourg

20 octobre 2021 09:00; Act: 20.10.2021 09:35 Print

«Il faut s'adapter à la demande des lecteurs»

BELVAL - Le responsable du nouveau magasin de bandes dessinées Slumberland, de Belval, explique quelle organisation il a dû mettre en place dès l'ouverture.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les rayons étaient remplis d’albums, bien rangés en fonction de leur style ou de leurs auteurs, tandis que les figurines et produits dérivés des séries les plus connues étaient soigneusement mis en avant. Tout était prêt en fin de semaine dernière juste avant l’ouverture, vendredi dernier, du magasin Slumberland du Belval Plaza, dédié à la bande dessinée.

«Nous avons répondu à une demande de la part de résidents, mais aussi de Belges habitant la province de Luxembourg. De plus, il était logique d’ouvrir ce magasin, vu l’extension de la ville d’Esch», explique Benjamin Gilson, gestionnaire du magasin. Pour l’instant, la plus grande partie des rayons est consacrée à la bande dessinée franco-belge, avec également une grande place pour le manga et un petit rayon germanophone. «Nous savons que le manga a la cote et attire un public plus jeune que les BD classiques, alors que la demande de comics a tendance à décliner. Mais tout cela peut évoluer, nous allons nous adapter à la demande des lecteurs», reprend le responsable.

Délais de livraison variables

Pour commander les albums avant l’ouverture du magasin, les responsables se sont appuyés sur le réseau de Slumberland, une enseigne bien présente en Belgique. «Nous recevons régulièrement les catalogues des éditeurs, grâce auxquels nous commandons les albums désirés, en fonction de l’intérêt anticipé de nos clients», détaille Benjamin Gilson. Des livraisons sont ainsi effectuées deux ou trois fois par semaine.

Parfois, les frais de port demandés par les éditeurs sont trop importants pour le marché luxembourgeois, dont les volumes de vente restent plus limités qu’ailleurs. Pour les albums anglo-saxons, notamment les comics, la gestion est plus compliquée: «Les délais de livraison vont de plusieurs semaines à plusieurs mois et nous n’avons aucune faculté de retour. Il faut donc vendre tout ce que l’on a commandé!».

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • guy h. le 20.10.2021 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi faire autant de pub pour une grosse chaine de magasin Belge, plutôt que des magasins de figurines et livres luxembourgeois indépendants? Savez vous qu'ils en existent depuis plus de 10 ans dans la capital avec des nouveaux qui viennent de s'ouvrir ici et ailleurs ?

Les derniers commentaires

  • guy h. le 20.10.2021 10:03 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi faire autant de pub pour une grosse chaine de magasin Belge, plutôt que des magasins de figurines et livres luxembourgeois indépendants? Savez vous qu'ils en existent depuis plus de 10 ans dans la capital avec des nouveaux qui viennent de s'ouvrir ici et ailleurs ?