Bande dessinée

13 février 2019 09:00; Act: 13.02.2019 11:21 Print

La science-​​fiction de Zep fait réfléchir sur la vie

Dans un siècle, Transcore permettra de se téléporter. Avec «Paris 2119», Zep imagine un drôle de monde pas si rassurant.

storybild

Loin de ses héros touchants Titeuf ou Captain Biceps, l'auteur suisse se lance dans une science-fiction troublante. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Paris 2119. Clones, drones et hologrammes ont envahi un quotidien libéré de la pollution, des routes et des rues surpeuplées. C'est que les cabines Transcore permettent de se téléporter n'importe où.

«En me promenant un jour dans Paris, aux rues presque désertes, j'ai imaginé la manière dont on vivrait dans 100 ans. Cela me permet de mettre en scène le futur de nos petits-enfants avec le résultat de certaines recherches scientifiques engagées aujourd'hui», explique Zep.

Une cabine individuelle de téléportation

Loin de ses héros touchants Titeuf ou Captain Biceps, plus près de son écolo «The End», l'auteur suisse se lance dans une science-fiction troublante.

Car si Paris est envahi de clones, de drones et d'hologrammes, quelques éléments du XXIe siècle perdurent encore. C'est le cas du métro squatté par les laissés-pour-compte.

Car désormais la plupart des gens se déplacent via le Transcore, une cabine individuelle de téléportation proposée et disponible à chaque coin de rue. Au contraire de sa petite amie Kloé, Tristan Keys n'est pas très à l'aise dans ce monde dont il rejette la déshumanisation. Tel un marginal, il continue à prendre le métro et à aimer marcher dans les rues.

«Tristan préfère les choses du passé, celles qui n'existent plus. Il se méfie de la technologie. Cette méfiance va l'amener à être témoin de quelque chose qu'il n'aurait pas dû voir...», dit Zep. Dans cette ambiance rétrofuturiste, une femme, en particulier, émergeant hagarde d’un Transcore, va éveiller les soupçons de Tristan.

Une tendance très actuelle

Que leur cache-t-on? Quels intérêts plus sombres le Transcore sert-il sous couvert de la téléportation pour tous? Pourquoi tous ces bugs?

Si Tristan se retrouve aux prises avec des choses qui le dépassent et qui le forcent à se cacher pour échapper aux miliciennes, il peine à convaincre Kloé. C'est qu'elle a réussi sa vie, ne se pose guère de questions et profite du Transcore pour des voyages quasi instantanés pour son travail.

«Kloé et Tristan incarnent chacun une tendance très actuelle. Avec d'un côté ceux qui sont à l'aise dans ce monde d'ultra-technologie et de virtualisation. Et de l'autre ceux qui le sont moins». Curieux de voir ce qui va se passer, Zep s'interroge. Et nous interroge au passage...

(Denis Berche/L'essentiel)