Bande annonce

14 octobre 2020 09:00; Act: 14.10.2020 12:57 Print

Le Chat fait preuve de toujours autant d'esprit

Le célèbre personnage de Philippe Geluck revient avec un nouvel album, «Le Chat est parmi nous», toujours dans le même état d’esprit.

storybild

Philippe Geluck reste fidèle à ses gags en trois cases. (photo: Casterman)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Chat est de retour et semble même particulièrement en forme, à l’image de son créateur, Philippe Geluck. «Je continue à fourmiller d’idées, j’ai toujours la même envie irrépressible de continuer avec mon Chat», explique le Belge, joint par L'essentiel au moment de la sortie du 23e album, «Le Chat est parmi nous». Loin de saturer de son personnage, il indique que «l’inspiration augmente même au fil des années», pour son félin créé en 1983.

Comme d’habitude, les gags s’enchaînent à raison d’environ trois par page. Des strips de trois cases, des dessins uniques ou d’anciennes gravures revisitées à la sauce Geluck: les clefs du succès sont bien présentes. «Dans chaque album, je place systématiquement des gags que j’ai réalisés il y a quelque temps mais que je n’ai jamais publiés», explique l’auteur. Pour le reste, il fait fonctionner son imagination. «Ce n’est pas la vie quotidienne elle-même qui m’inspire, mais plutôt des situations que j’imagine dans ma tête, relate l’auteur. C’est rarement en voyant une scène ou en entendant une phrase que je trouve l’idée d’un gag».

«Pas trop de Covid»

L’humour reste bon enfant, avec des phrases bien trouvées. «Les seules personnes qui peuvent partir au boulot en vélo d’appartement sont celles qui travaillent chez elles», «L’escargot a beau avoir une maison à lui, il a quand même les toilettes à l’extérieur», note par exemple le Chat. «Son humour est grand public, je vais beaucoup moins loin que dans d’autres supports», reprend Philippe Geluck, qui collabore notamment au journal satirique Siné Mensuel.

Si les sketches brassent de nombreuses thématiques, l’actualité fait son apparition, avec un chat masqué. «Mais je ne voulais pas trop en faire sur le Covid, car je pense que les gens en ont eu largement assez ces derniers mois», note Geluck. Le Chat reste donc fidèle à ses valeurs sûres, pour le plus grand bonheur des lecteurs.

• «Le Chat est parmi nous». Philippe Geluck. Casterman, 11,95 euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • TontonBebersky d'URSS/Russie le 14.10.2020 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours aussi drôle le chat, j'aime beaucoup, très apprécié dans notre pays en général ... humour très caustique ...

Les derniers commentaires

  • TontonBebersky d'URSS/Russie le 14.10.2020 13:43 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours aussi drôle le chat, j'aime beaucoup, très apprécié dans notre pays en général ... humour très caustique ...

    • Vladimir Tournesol d'URSS/Russie le 15.10.2020 01:50 Report dénoncer ce commentaire

      Ces lectures caustiques à l'humour décapant agrémentent les pauses des camarades, ici à l'usine de Petersbourg. Que de rires!! Et ensuite, on retourne travail avec ardeur décuplée.