Bande dessinée

13 novembre 2019 09:00; Act: 13.11.2019 10:47 Print

Le Chat fait son retour avec son humour efficace

Le célèbre héros félin de Philippe Geluck propose un 22e album, «La rumba du Chat», dans son style habituel, qui ravira les fans de la première heure.

storybild

Le Chat reste fidèle à son humour. (photo: Casterman)

Sur ce sujet
Une faute?

Pas de doute, le Chat est de retour. Celui qui fait rire les lecteurs francophones depuis 1983 livre son 22e album, «La rumba du Chat». Cette dernière danse, illustrée en couverture par le personnage principal qui maltraite deux souris, ne prendra pas les amateurs du genre à contretemps. Philippe Geluck continue en effet de manier ce qu’il fait de mieux, les calembours.

Sous forme de case unique ou des fameux strips en trois cases, le Chat délivre ses pensées à la fois toutes simples et particulièrement bien trouvées. Elles démontrent surtout qu’au bout de 36 ans, l’auteur belge conserve son esprit vif et son sens de l’observation. «Les pigeons qui nichent dans les gares, assez bizarrement, ne sont pas des pigeons voyageurs», lance-t-il. Parfois, il se veut grinçant («le chirurgien présente sa note après l’opération, le médecin euthanasique préfère qu’on lui règle la facture avant»), voire provocateur («Hitler a provoqué la mort de millions de personnes, et à la fin il s’est suicidé. Il aurait commencé par ça, il aurait dérangé moins de monde»).

Très présentes dans l’univers du chat, les parodies des vieilles gravures sont généralement hilarantes. Philippe Geluck reste fidèle à une recette qui fonctionne, et il a raison.

• «La rumba du Chat». Philippe Geluck. Casterman, 11,95 euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DamnBro le 14.11.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement, je crois que n'ai jamais esquissé un seul sourire en lisant cette BD.

Les derniers commentaires

  • DamnBro le 14.11.2019 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement, je crois que n'ai jamais esquissé un seul sourire en lisant cette BD.