Bande dessinée

17 juillet 2019 09:00; Act: 17.07.2019 10:54 Print

Le régime castriste a caché le «comandante yankee»

Tout le monde sait qui est Che Guevara. Et personne ne se rappelle de William Alexander Morgan, le comandante du Segundo Frente.

storybild

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une figure méconnue et néanmoins marquante de la révolution cubaine. L'Américain William Alexander Morgan était le comandante du Segundo Frente, une seconde armée qui luttait contre le dictateur Batista en même temps que celle de Fidel Castro. Étranger allié à la cause révolutionnaire, ce «Yankee», qui avait pris parti pour les rebelles, est resté fidèle à son idéal jusqu'à son exécution.

Après des années de recherches auprès d'anciens guérilléros, Gani Jakupi, né au Kosovo, dévoile une tranche inédite du patrimoine cubain avec son roman graphique «El Comandante Yankee». «On a oublié son nom. Pourtant, William Alexander Morgan est l'une des figures majeures de la révolution cubaine avec Che Guevara. L'histoire et ceux qui la refont sont parfois corrompus par le mensonge et leurs propres intérêts», explique Gani Jakupi.

«Tout un pan avait été caché»

Au fil de plus de dix ans de recherches, il a recueilli les témoignages d'acteurs privilégiés de la révolution, tel le commandant en chef du Segundo Frente, Eloy Gutiérrez Menoyo. Il a étudié les textes et exploré les hauts lieux de la rébellion castriste.

«Je cherchais de la documentation pour une autre BD à thème cubain. Je suis tombé sur la photo d'un guérilléro qui n'était pas cubain, mais américain. Un comandante, le plus haut grade dans l'armée rebelle. Toute l'histoire officielle affirmait que le seul comandante étranger avait été Ernesto Che Guevara. Mais tout un pan avait été caché avec succès par le régime castriste».

Puisque l'histoire officielle de la révolution cubaine s'avérait biaisée, Gani Jakupi s'est senti obligé de faire connaître cette vérité découverte, pas à pas, au fil de ses longues années de recherches. «Quand j'ai commencé ce projet, l'idée initiale était de réaliser une aventure romanesque basée sur des faits réels, sans plus. La littérature publiée me suffisait. Lorsque cela s'est transformé en une investigation historico-politique, je suis passé à des interviews et à la recherche de documentation inédite».

En plus de cette BD touffue, mais vraiment remarquable, Gani Jakupi a publié le livre «Enquête sur El Comandante Yankee», aux éditions de la Table Ronde.

«El Comandante Yankee». Gani Jakupi. Dupuis (Aire Libre).

(Denis Berche/L'essentiel)