Bande dessinée

15 juin 2020 12:29; Act: 15.06.2020 12:49 Print

Lucky Luke va s'attaquer à la ségrégation raciale

Le prochain album du cow-boy évoquera la question de la place des Noirs américains. Le sujet est d'actualité, mais l'album avait été conçu avant.

storybild

Jul vient de scénariser son troisième album de Lucky Luke. (photo: AFP/Joël Saget)

Sur ce sujet
Une faute?

Le prochain album de Lucky Luke, le cow-boy solitaire qui «tire plus vite que son ombre», va mettre en avant les Noirs américains, a annoncé lundi le scénariste de la série créée il y a plus de 70 ans par le Belge Morris. «Les histoires de Lucky Luke sont censées se dérouler durant la guerre de Sécession et au-delà. Pourtant jamais les Afro-américains ne sont représentés dans les albums, sauf de manière marginale», a expliqué Jul, scénariste des deux précédents albums de Lucky Luke, «La terre promise» (2016) et «Un cow-boy à Paris» (2018).

Au fil des 80 albums de la série, les Noirs font des apparitions sporadiques, souvent sans parole, (majordome du président dans plusieurs albums, ouvriers dans «En remontant le Mississippi»...). L'album «Un cow-boy dans le coton», dessiné comme les précédents par Achdé, sortira le 23 octobre chez Lucky Comics. «Il a été conçu bien avant le décès de George Floyd», a précisé Jul. La couverture de l'album montre Lucky Luke, arme au poing, dans un champ de coton au côté d'un shérif noir. À l'arrière plan, on distingue les figures inquiétantes de quatre membres du Ku Klux Klan, avec des torches allumées.

Un véritable shérif noir

L'histoire se déroule en Louisiane. Lucky Luke a hérité... d'une immense plantation de coton. Accueilli par les planteurs blancs comme l'un des leurs, Lucky Luke va devoir se battre pour redistribuer son héritage aux fermiers noirs. Dans cette lutte contre les puissants de la région et contre la ségrégation raciale, il va être, contre toute attente, épaulé par les Dalton, pourtant venus pour l'éliminer et par les Cajuns du bayou, ces Blancs laissés-pour-compte de la prospérité du Sud. Mais ce sera seulement grâce à l'aide d'une étonnante figure du Far West que Lucky Luke réussira à rétablir la justice.

Cette figure hélas oubliée est Bass Reeves, authentique personnage entré dans l'Histoire pour avoir été le premier Noir nommé shérif adjoint à l'ouest du Mississippi. Né dans une famille d'esclaves, Bass Reeves était considéré comme l'une des meilleurs gâchettes de son temps. Il compte à son actif l'arrestation de plus de 3 000 criminels. Créé par Morris en 1946, scénarisé par René Goscinny à partir du milieu des années 1950, Lucky Luke fait partie des mythes de la BD franco-belge. Depuis sa création, plus de 300 millions d'albums du cow-boy solitaire se sont écoulés dans le monde. La série est traduite en 29 langues.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • COVID le 15.06.2020 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    On dirait que le Covid ne suffit plus à remplir la une de ce "journal". Ils ont trouvé une nouvelle vache à traire

  • Pire que bien le 16.06.2020 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ce cirque est d'un ridicule et favorisera non pas le changement, mais la méfiance et l'affrontement entre communauté!

  • Enrique le 16.06.2020 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et si les gens s'attaquaient aux défits écologiques du présent et du futur plutôt qu'à déboulonner des statues du passé?

Les derniers commentaires

  • vivre le 16.06.2020 10:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    PasOpp : qu’elle sortie ? Je suis chez moi je suis luxembourgeoise . Le Luxembourg est mon pays et je suis contre le racisme et on dit rectification : “pass op “Ou tu voulais dire “pas op “? Pas ouvert ?

  • Enrique le 16.06.2020 09:30 Report dénoncer ce commentaire

    Et si les gens s'attaquaient aux défits écologiques du présent et du futur plutôt qu'à déboulonner des statues du passé?

    • Eco oui mais pas socialiste. le 16.06.2020 11:46 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, mais il s'agit de ne pas répeter les erreurs. Et pourtant on est en plein dedans. On a laissé la main à ceux qui avaient établit l'esclavage et la segrégation: l'Etat social.

  • Pire que bien le 16.06.2020 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Tout ce cirque est d'un ridicule et favorisera non pas le changement, mais la méfiance et l'affrontement entre communauté!

    • Klimonos le 16.06.2020 09:34 Report dénoncer ce commentaire

      Je suis tout à fait d'accord avec vous. Ce mouvement favorise la crainte plus que la tolérance.

  • Pat Hibulaire le 15.06.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    J'espère qu'ils ne avons pas déboulonner la "gelle fra"

  • mangtr le 15.06.2020 15:04 Report dénoncer ce commentaire

    ouais il va buter tous les étrangers c'est ça ? non ? ha ben c'est pas le bon film alors :-)