Bande dessinée

11 avril 2018 09:00; Act: 10.04.2018 19:15 Print

Pierre Christin revisite ses voyages

Avec «Est-Ouest», Pierre Christin emmène le lecteur dans les années 60, aux États-Unis et dans les pays du bloc communiste.

storybild

Une faute?

«Je m’étais promis de ne jamais écrire d’autobiographie». C'est la première ligne de la préface d'«Est-Ouest», road-movie dans lequel Pierre Christin raconte sa jeunesse, bien aidé par le dessin extraordinaire de Philippe Aymond. Du Grand Ouest américain aux territoires les plus reculés du bloc communiste, l'un des scénaristes phares de la BD se remémore ses voyages des deux côtés du rideau de fer.

«Entre pays capitalistes et régimes communistes, c'était la "société du bien-être» à l’Ouest contre "l’avenir radieux" à l’Est. L’Amérique, où j’ai souvent posé mes valises, me séduisait et me rebutait à la fois. Les pays de l’Est, que j’ai beaucoup sillonnés, m’attiraient et m’attristaient», explique Pierre Christin, heureux d'avoir renié sa promesse. À l’époque, s'il était rare de fréquenter Ouest et Est, tant les clivages idéologiques étaient forts, il l'a pourtant fait.

Un «running-gag» tout au long de l'album

Généralement à bord de bagnoles toujours très fatiguées, prétexte à un «running-gag» très drôle tout au long de l'album. C'est qu'il aimait pouvoir zoner en paix et se faire une idée par soi-même. Le scénariste de «Valérian et Laureline» se dévoile au fil d’une histoire subjective de la seconde moitié du XXe siècle, tracée en parallèle de son parcours artistique. Il évoque ses rencontres avec d’éminents dessinateurs tels que Jean-Claude Mézières, Enki Bilal et Jean Giraud (Moebius), auxquels il associera sa science des bonnes histoires pour donner naissance à quelques œuvres majeures de la BD.

«"Est-Ouest" était aussi l’occasion, toujours grâce à la présence du dessin, de raconter comment j’ai écrit certains de mes livres. Je me suis toujours donné pour règle de n’évoquer que des choses que j’ai vues (sauf au fin fond du cosmos évidemment, encore que les rêves soient là pour ça), de n’utiliser que mes propres photos de repérage (très moches, comme ça elles ne surdéterminent pas le dessinateur), de n’inclure que des éléments tirés de mes voyages et de mes lectures», dit-il. Tout ces kilomètres pour que Pierre Christin convienne qu'«entre le flamboyant californien et le grisâtre Mittel Europa, entre l’espoir du meilleur des mondes et la crainte de l’apocalypse planétaire, ni l’un ni l’autre n’est advenu. Pour l’instant».

«Est-Ouest». Philippe Aymond et Pierre Christin. Dupuis.

(Denis Berche/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.