Bande dessinée

15 septembre 2021 11:00; Act: 14.09.2021 19:46 Print

Un homme se traine entre humour et désespoir

L'album «Partir un jour» présente les péripéties joyeuses d’un employé de bureau dépressif, qui tente de donner un nouvel élan à sa vie.

storybild

Les séances chez le psy font partie du récit. (photo: Casterman)

Sur ce sujet
Une faute?

Faire rire avec un héros dépressif: c’est ce qu’a réussi à faire Manu Boisteau dans «Partir un jour». L’album au style très épuré présente un personnage las de son travail de bureau et de ses collègues («ces trous du cul»). Il rêve de tout quitter pour écrire son premier roman. Sa compagne, plus terre à terre, ne l’entend pas de cette oreille, ce qui génère quelques tensions.

«Je me suis amusé à mêler ma vraie expérience avec de la fiction», s’amuse Manu Boisteau. Lui aussi dit avoir «mis longtemps avant de s’autoriser à réaliser des BD», même si le passage a été «plus progressif» que pour le héros de «Partir un jour». Le personnage, confronté au manque d’inspiration, «a une ambition caricaturale, même naïve», analyse l’auteur. Le récit suit sa quête, entre sa vie de couple tumultueuse, sa rencontre avec une éditrice qu’il tente de séduire et ses rendez-vous chez un psychologue. Le monde du travail, «où tout le monde ne comprend pas toujours l’utilité de ses tâches», est aussi dépeint avec perspicacité.

Tout tourne au gag, voire à la farce, même les situations les plus tristes, tant le personnage s’embourbe dans une maladresse touchante. «C’est un objectif d’ajouter de l’humour dans des choses un peu lourdes, c’est même quelque chose d’indispensable!», reprend Manu Boisteau, qui a pour modèle Woody Allen. Chaque petit événement du quotidien est transformé en péripétie, le héros semblant aimer se compliquer la vie. Le résultat est très réussi, car à la fois drôle et très humain. Bonne nouvelle: l’auteur prépare un second album avec le même personnage.

• «Partir un jour». Manu Boisteau. Casterman, 21 euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • veritis le 15.09.2021 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il représente la société actuelle.

  • Francky le 16.09.2021 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ca manque les petites illustration satirique online, elle est sur la version papier, mais ça serait bien de l'avoir sur la version Online

Les derniers commentaires

  • Francky le 16.09.2021 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ca manque les petites illustration satirique online, elle est sur la version papier, mais ça serait bien de l'avoir sur la version Online

  • veritis le 15.09.2021 17:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il représente la société actuelle.