Mode écolo

04 septembre 2020 10:50; Act: 04.09.2020 11:15 Print

Elle crée des corsets à partir de vieux sweats Nike

Kayla Sade Famurewa est une créatrice autodidacte. Elle donne une nouvelle vie à de vieilles fringues et même à des serviettes de plage.

storybild

Kayla Sade a plus de 48 000 followers sur Instagram.

Sur ce sujet
Une faute?

Elle n’a pas fait d’école de mode et pourtant, elle a un sacré talent. Autodidacte, Kayla Sade Famurewa a fait son premier corset fabriqué à partir de sweats Nike en avril. «C’était le début du confinement et je voulais faire un corset confortable à porter à la maison avec un pantalon de survêtement», explique-t-elle au site Fashionista.

Ses créations sont fabriquées à partir de vêtements existants et parfois même, à partir de serviettes de plage Budweiser (la marque de bières) qu’elle achète dans des magasins de seconde main à San Fransisco, là où elle vit. Elle a baptisé son label Almost On Time et a rapidement attiré l’attention d’un large public. Cinq mois après le lancement, elle a plus de 33 000 followers sur Instagram.

Mais pas question pour Kayla de se faire entraîner dans le tourbillon de l’industrie de la mode. «Almost On Time fait référence au fait d’être en retard et appelle à arrêter le cycle effréné du fast fashion, explique la créatrice. La durabilité est une grande partie de ma motivation et je n'utiliserai jamais un nouveau tissu, je ne créerai jamais de nouveaux vêtements. Le but est de donner une nouvelle vie aux vieilles choses qui ont été jetées».

À la lumière des protestations qui ont éclaté aux États-Unis, suite à la mort de George Floyd, Kayla raconte qu'elle a pu s'évader grâce à sa créativité: «Se réveiller chaque jour pour apprendre qu'un Noir a été injustement tué ou que d'autres violences policières du passé ont été révélées est une expérience très traumatisante. Je suis juste heureuse d'avoir la couture et le design comme exutoire créatif et comme échappatoire du monde réel».

(L'essentiel/Marie-Adèle Copin)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AH74 le 04.09.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jinga , je suis tout à fait d’accord avec vous!

  • courage le 04.09.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Idée pas mal mais ? ça fonctionne aussi avec les filles qui n'ont pas oublier leurs seins à la maison ?

  • Unicornsky d'URSS/Russie le 04.09.2020 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours j'admirais la créativité US qui est la meilleure au monde ... Bravo à cette jeune femme !!!

Les derniers commentaires

  • AH74 le 04.09.2020 17:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jinga , je suis tout à fait d’accord avec vous!

  • courage le 04.09.2020 16:05 Report dénoncer ce commentaire

    Idée pas mal mais ? ça fonctionne aussi avec les filles qui n'ont pas oublier leurs seins à la maison ?

    • @courage le 04.09.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, c'est comme les slips, ça fonctionne aussi pour les hommes qui laisseraient leurs coucougnettes à la maison

  • Jingsa d'URSS/Russie le 04.09.2020 11:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fait quand même aussi plaisir une bonne nouvelle par temps de Corona ...

  • Unicornsky d'URSS/Russie le 04.09.2020 11:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Toujours j'admirais la créativité US qui est la meilleure au monde ... Bravo à cette jeune femme !!!