Magazine de mode

04 décembre 2021 11:14; Act: 04.12.2021 13:01 Print

«ELLE» va bannir les photos de fourrure

La publication a annoncé jeudi qu'elle ne publiera plus de photos mettant en scène de la fourrure animale, y compris dans ses espaces publicitaires.

storybild

Le magazine «ELLE» compte 45 éditions, notamment aux États-Unis, au Japon ou en Australie. (photo: Getty Images via AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Pour «promouvoir une industrie de la mode plus humaine», la fourrure animale va disparaître de toutes les éditions et plateformes du magazine de mode «ELLE», a annoncé jeudi la publication qui s’inscrit dans une tendance croissante dans le secteur du luxe. «ELLE» est la première grande publication du secteur à annoncer cette mesure dans le monde, interdisant la fourrure non seulement dans son contenu éditorial mais aussi dans ses espaces publicitaires.

«La présence de fourrure dans nos pages et sur nos supports numériques n’est plus en phase avec nos valeurs, ni avec celles de nos lecteurs», a déclaré Valeria Bessolo Llopiz, vice-présidente et directrice internationale de la publication, propriété du groupe français Lagardère. «Il est temps que «ELLE» se prononce en rejetant la cruauté envers les animaux pour promouvoir une industrie de la mode plus humaine», a-t-elle annoncé lors d’une conférence organisée par le site d’information spécialisé The Business of Fashion, en Angleterre.

Des dizaines d'éditions

Du Mexique à l’Australie, en passant par le Japon ou les États-Unis, les 45 éditions de cette publication, qui revendique 33 millions de lecteurs et cent millions de visiteurs par mois sur ses 55 plateformes numériques, se sont engagées à exclure la fourrure. Treize d’entre elles appliquent déjà cette mesure, 20 la mettront en place le 1er janvier et le reste début 2023.

ONG satisfaites

Saluant cette décision, PJ Smith, responsable de la mode de la branche américaine de l’ONG Human Society International, a déclaré qu’il espérait que «d’autres magazines de mode suivent son exemple». Selon lui, «cette annonce va déclencher un changement positif dans l’ensemble de l’industrie de la mode et peut potentiellement sauver d’innombrables animaux d’une vie de souffrance et d’une mort cruelle.»

«La promotion de la fourrure appartient aux vieux numéros de magazines de mode d’antan», a déclaré à l’AFP la directrice de PETA UK, Elisa Allen. Cette organisation de défense des animaux «félicite les principales publications actuelles – dont «British Vogue», «InStyle USA», «Cosmopolitan UK» et le tout nouveau «Vogue Scandinavia» – pour avoir exclu la fourrure de leur contenu éditorial, et nous n’avons aucun doute qu’elles élargiront cette mesure à la publicité», a-t-elle ajouté.

Diverses pressions

Ces dernières années, sous la pression des défenseurs des animaux, le monde de la mode a progressivement tourné le dos à la fourrure. Mais tandis que celle-ci est bannie des podiums de défilés à Amsterdam, Oslo, Melbourne ou Helsinki – qui a également exclu le cuir – les plus prestigieuses «Fashion Weeks» organisées à Paris, Milan et New York laissent le choix à chaque marque.

Les marques sont cependant de plus en plus nombreuses à y renoncer: parmi elles, les Italiens Gucci, Versace et Prada, les Britanniques Burberry, Vivienne Westwood et Alexander McQueen, les Américains Donna Karan, DKNY et Michael Kors et les Français Jean-Paul Gaultier et Balenciaga.

Des engagements en concordance avec l’opinion publique: en 2020, un sondage YouGov indiquait que 93% des Britanniques refusent de porter de la fourrure et un autre de Research Co montrait que 71% des Américains sont opposés à l’abattage d’animaux pour leur fourrure. En France, neuf personnes sur dix sont opposées au commerce de la fourrure, selon un sondage IFOP pour la Fondation 30 millions d’amis. En juin, Israël est devenu le premier pays au monde à interdire sa vente pour la mode.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lea le 04.12.2021 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah bon! C’était pas déjà fait depuis le temps ?

  • Danièle le 04.12.2021 17:45 Report dénoncer ce commentaire

    Un grand bravo à Elle. Il était temps!!! Je milite pour la défense des animaux et je n'ai aucun problème avec cela. On n'a pas besoin de fourrure pour vivre. Tant pis pour ceux qui ne sont pas d'accord.

  • Mieux le 05.12.2021 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Greenwashing ou wokisme ?

Les derniers commentaires

  • Dede le 06.12.2021 05:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça des lustres que les grands de la mode ne se servent plus de fourrures animales ! Je comprends mal la décision du magazine il ne publie plus de photos depuis longtemps sinon ils ont BB sur le dos, c est un coup de pub pour relancer la vente de la revue !!!!

  • Mieux le 05.12.2021 11:43 Report dénoncer ce commentaire

    Greenwashing ou wokisme ?

  • blu le 05.12.2021 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça me fait bien rire. La pub des grandes marques se fait à travers les enseignes d’en bas. Regardez les fourrures synthétiques, on est en plein dans cette mode, on en trouve partout ces temps ci. Du feek du feek détourné !!!!

  • lulu le 04.12.2021 23:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les extrémistes sont de sortie. Ce sont les mêmes qui sont pour l' avortement et le brunch du dimanche matin

    • je rigole le 06.12.2021 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      ne pas porter de fourrure c est extreme? en porter c est extrement car la souffrance est la et completement inutile

  • lulu le 04.12.2021 22:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les extrémistes sont de sortie. Ce sont les mêmes qui sont pour l' avortement et le brunch du dimanche matin