Réseaux sociaux

13 septembre 2017 14:56; Act: 13.09.2017 15:41 Print

Fière de son monosourcil, elle se fiche des insultes

Un mannequin chypriote milite sur Instagram pour libérer les femmes de la dictature de l'épilation des sourcils. Elle ne fait pas l'unanimité mais s'en moque éperdument.

  • par e-mail
Sur ce sujet

Dans ce monde impitoyable où le moindre poil féminin est craint, traqué, voire exterminé, Sophia Hadjipanteli détonne. Ce mannequin chypriote cartonne sur Instagram pour une raison bien particulière: elle ne s'épile pas les sourcils et assume totalement leur aspect broussailleux.

Étudiante en marketing à l'Université du Maryland, la jeune femme met un point d'honneur à libérer la gent féminine de la dictature de l'épilation des sourcils. Sur les réseaux sociaux, elle milite sous le hashag #unibrowmovement. «Il s'agit de normaliser quelque chose que la société nous presse de cacher ou rectifier», explique le mannequin. Elle ajoute: «Quelle que soit cette chose UNIQUE que vous aimez chez vous, mais que peut-être d'autres n'apprécient pas, montrez-leur que vous n'allez pas changer pour eux».

Son monosourcil, qui lui vaut souvent d'être comparée à Frida Kahlo, Sophia en est extrêmement fière. La plupart de ses 56 000 abonnés sur Instagram partagent son avis, mais les critiques et autres insultes affluent également sous ses photos. «Je n'essaie pas de convaincre qui que ce soit de suivre le mouvement du monosourcil. Si je l'aime, laissez-moi donc l'aimer», confie la Chypriote à Harper's Bazaar.

Depuis son enfance, Sophia a entendu sa mère lui rappeler de prendre soin de ses sourcils. «Un jour, j'ai essayé de les teindre, mais j'ai dû m'emmêler les pinceaux et ils sont devenus noirs. Et mon frère m'a dit: «En fait ça te va bien». Depuis, le mannequin a cessé de s'épiler et prend grand soin de son monosourcil, qu'elle traite tous les soirs avec de l'huile de ricin.

La jeune femme le sait bien, cette particularité attire le regard réprobateur de certains étudiants. Mais, quelque part, c'est un peu ce que cherche la Chypriote, qui n'a aucune intention de perdre de vue son objectif: «Jusqu'à ce que les gens acceptent toutes les spécificités des visages des autres, je ne me sentirai pas prête à abandonner ça», prévient l'étudiante.


(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carla le 13.09.2017 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    C'est vraiment pas beau!

  • zzz le 13.09.2017 22:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C moche!

  • Roxio le 13.09.2017 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    C'est disons... surprenant au premier coup d'oeil. Mais cela dit, elle a raison. Soyons libres hommes et femmes de ne pas suivre (subir) les diktats de la beauté. En plus elle a de très beaux yeux bleus qui font un peu oublier les sourcils.

Les derniers commentaires

  • pascal le 15.09.2017 07:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    burk!c est super moche!

  • bbrrrrr le 14.09.2017 14:35 Report dénoncer ce commentaire

    ca doit tenir chaud la nuit ^^

  • Philippe le 14.09.2017 14:32 Report dénoncer ce commentaire

    Rappelez vous de l'époque ou les sourcils étaient ultra fin car trop épilés. Si ça se trouve, elle est en avance sur la future mode ! :)

  • Blemia le 14.09.2017 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Tous les gouts sont dans la nature mais la ça fait limite peur...

  • pffff le 14.09.2017 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Entre ça et celles qui n'en n'ont plus du tout, enfin si un trait de crayon...que choisir