Poupoupidou!

01 février 2018 17:59; Act: 01.02.2018 18:34 Print

Ils n'hésitent pas à réveiller la Betty Boop en eux

Une collection en l'honneur de la célèbre pin-up de cartoons vient d'être lancé, avec une touche vintage des plus réussie.

Voir le diaporama en grand »

Betty Boop a enfin sa propre collection streetwear. La semaine dernière, Lazy Oaf a dévoilé sa nouvelle collaboration à l’image du célèbre personnage de cartoon. La collection contient quinze pièces, autant pour les hommes que les femmes, aux tons rouges, noirs et roses. D’ailleurs, Betty Boop possède sa propre couleur Pantone officielle? Le Betty Boop Red.

En fait, la jolie poupée brune est l’un des derniers personnages de dessins animés choisi par la marque britannique pour orner toute une ligne de vêtements. L'année passée, on a vu des versions Hello Kitty et avant cela, le label avait lancé une collection capsule Disney.

Lazy Oaf reste fidèle à son style avec des vestes en denim ou des hoodies oversize, le tout rehaussé de petits détails à l’effigie de la pin-up: décolletés en forme de cœur ou bisous imprimés, on adore! Quant aux prix, ils varient entre 50 francs et 150 euros, environ.

Née dans les années 1930, Betty Boop a eu un destin plutôt houleux. Adulée par beaucoup pour son air enfantin, ses yeux séducteurs et ses tenues suggestives, elle se heurte rapidement aux valeurs traditionnelles américaines. En 1934, le personnage voit ses tenues rallongées et fait face à la censure. En 88 ans d’existence, elle choque autant qu’elle fascine.

Mais c'était compter sans Lazy Oaf qui, à travers sa collection, lui offre une belle revanche. Comme l'explique Gemma Shiel, la fondatrice de la griffe au magazine Refinery29: «Betty est une icône, quelqu'un avec qui j'ai grandi, elle est sexy, impertinente, forte et fondamentalement intelligente. Travailler avec son personnage était un rêve. Quand j'étais adolescente dans les années 90, il y avait une explosion massive de Betty dans le streetwear, et je voulais vraiment ajouter cet élément à notre gamme.»

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.