Étude américaine

11 octobre 2018 09:20; Act: 11.10.2018 12:17 Print

Accouchement: pousser tôt pour limiter les risques

Mieux vaut pousser tôt au premier accouchement, selon une étude menée aux États-Unis, auprès de 2 400 femmes.

storybild

Pousser immédiatement réduit le risque de complications chez la mère, en l'occurrence le risque d'infection et d'hémorragie. (photo: AFP)

Sur ce sujet

Plusieurs études avaient produit par le passé des résultats mitigés ou contradictoires sur les deux techniques habituellement employées dans les maternités aux États-Unis, pour les femmes ayant reçu une péridurale ou un autre anesthésiant: pousser immédiatement, ou attendre environ une heure, afin d'encourager une naissance spontanée, dont certains docteurs pensent qu'elle réduit le recours aux césariennes ou au forceps. De mai 2014 à décembre 2017, une expérience a été menée dans six hôpitaux américains, afin de déterminer quelle méthode était la plus sûre pour la mère et pour le bébé.

Au moment d'accoucher, les sages-femmes ont recommandé à la moitié des femmes de pousser immédiatement, tandis qu'elles recommandaient à l'autre moitié d'attendre une heure avant de commencer à pousser, la répartition se faisant aléatoirement. Au total, 2 400 femmes ont participé. La conclusion a été publiée mardi dans la revue de l'Association médicale américaine JAMA: pousser immédiatement réduit le risque de complications chez la mère, en l'occurrence le risque d'infection et d'hémorragie, même si le risque de déchirure importante du périnée est plus important. Pousser tout de suite ne provoque pas plus de césariennes. La durée de la seconde phase de l'accouchement était plus courte d'une demi-heure dans le groupe des femmes qui poussaient dès que leur col de l'utérus était dilaté. Quant aux nouveau-nés, les risques d'infections étaient plus élevés quand les mamans attendaient avant de pousser.

In fine, l'expérience penche donc du côté de l'immédiateté. «Notre étude montre que les femmes qui accouchent pour la première fois doivent commencer à pousser dès qu'elles sont complètement dilatées», a dit Alison Cahill, obstétricienne à l'hôpital de l'université Washington de St. Louis, à la radio NPR. L'étude n'est pas généralisable à toutes les femmes, car elle ne couvrait que celles qui accouchaient pour la première fois, avec des grossesses normales, à plus de 37 semaines. Mais elle devrait contribuer à changer les pratiques des maternités aux États-Unis.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rupture d'anévrisme le 11.10.2018 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il doit y en avoir des ruptures d'anévrisme avec autant d'efforts et de douleurs ! C'est tellement pénible d'accoucher mais il y a de plus en plus de monde dans ce monde !

  • Mamarie le 11.10.2018 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @rupture d’anévrisme : on doit pousser vers le bas pour éviter ça...il y a des cours de préparation à l’accouchement ça ferait du bien à certaines de les suivre

  • Marc D le 11.10.2018 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les Luxembourgeoises sont de plus en plus réticentes.

Les derniers commentaires

  • Mamarie le 11.10.2018 18:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @rupture d’anévrisme : on doit pousser vers le bas pour éviter ça...il y a des cours de préparation à l’accouchement ça ferait du bien à certaines de les suivre

  • Marc D le 11.10.2018 13:13 Report dénoncer ce commentaire

    Les Luxembourgeoises sont de plus en plus réticentes.

  • Rupture d'anévrisme le 11.10.2018 11:53 Report dénoncer ce commentaire

    Il doit y en avoir des ruptures d'anévrisme avec autant d'efforts et de douleurs ! C'est tellement pénible d'accoucher mais il y a de plus en plus de monde dans ce monde !