À Hong Kong

08 avril 2020 11:53; Act: 08.04.2020 12:05 Print

Après 10 ans d'attente, ils s'accouplent enfin

Après la fermeture du zoo, fin janvier, Ying Ying et Le Le semblent avoir apprécié leur nouvelle intimité. L'avenir dira si leur accouplement a été productif.

storybild

Le Le et Ying Ying se sont enfin accouplés naturellement lundi 6 avril. (photo: DR)

Sur ce sujet
Une faute?

Espèce vulnérable à la fécondité naturellement faible, le panda géant peine à se reproduire pour assurer sa survie. Et c'est encore plus rare lorsqu'il vit en captivité. Au zoo Ocean Park de Hong Kong, cela fait 10 ans que les spécialistes tentent par tous les moyens de convaincre la femelle Ying Ying et son compagnon Le Le de passer naturellement à l'acte. Sans succès jusqu'à récemment.

Les deux ursidés de 14 ans ont commencé à montrer des signes d'intérêt à fin mars: Ying Ying s'est mise à jouer de plus en plus souvent dans l'eau pendant que Le Le déposait ses odeurs un peu partout. Et lundi 6 avril, bingo: les deux pandas se sont enfin accouplés, a relaté le parc animalier. Un acte qui a peut-être été favorisé par l'intimité dans laquelle vivent les deux mammifères depuis que le confinement imposé par la crise du coronavirus a imposé la fermeture du zoo, à fin janvier.

Une grossesse qui sera surveillée de près

La nouvelle de cet accouplement naturel «est extrêmement excitante pour nous tous, car les chances de grossesse sont plus élevées que par insémination artificielle», s'est réjoui Michael Boos, le directeur des opérations zoologique et de la conservation du parc. Ce dernier espère pouvoir annoncer une grossesse dès fin juin. Si elle a lieu, elle sera observée au travers des changements de comportement et de taux hormonaux de Ying Ying.

La partie n'est toutefois pas encore gagnée. La femelle panda peut faire une pseudo-grossesse. Et même si l'accouplement a réussi, il pourrait ne pas donner de naissance avant plusieurs mois. La gestation dure entre 72 et 324 jours. Et une grossesse ne peut être détectée que par ultrasons, au mieux 14 à 17 jours avant la mise bas.

(L'essentiel/aia)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Sibrani le 08.04.2020 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut prendre le temps de faire connaissance.....

  • arnaud le 08.04.2020 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme quoi moi on s' occupe de vouloir tout régler et tout possédé plus la nature nous fait comprendre qu' elle se porte bien mieux sans nous

  • doumey le 08.04.2020 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ah !! Enfin une bonne nouvelle !!

Les derniers commentaires

  • NoComent le 09.04.2020 18:51 Report dénoncer ce commentaire

    10 ans ??? Il faudrait peut-être mettre des bonobos dans l'enclos d'à côté !

  • Surprise le 09.04.2020 17:58 Report dénoncer ce commentaire

    Effet Coronavirus !

  • Schockotaff le 08.04.2020 18:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est clair que les animaux ont besoin d'intimité aussi. La majorité de nous ne se sentirait pas à laise de passer a l'acte devant des personnes non plus. imaginez des spectateurs qui vous encourage avec des alé et gogogo comme lors des matchs de foot!

    • Le Belge, une fois le 09.04.2020 14:33 Report dénoncer ce commentaire

      C'est cela, bien, bien....

  • Loyaliste le 08.04.2020 17:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est comme le prisonniers , après 10 ans de privations libération .

  • mote le 08.04.2020 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est pas à cause des animaux qu’il y a des virus mais de ce que nous leur faisant subir! Pour info, les grands virus dangereux et incurables pour les animaux, c’est l’Homme.