Nouveauté médicale

07 octobre 2021 07:12; Act: 07.10.2021 09:29 Print

Bientôt le cerveau n'aura plus aucun secret

Iseult, avec une ouverture de 90 cm, va être le plus puissant IRM au monde pouvant accueillir un corps humain. Il aura la puissance de 11,7 Tesla.

storybild

La machine est hors norme, avec une puissance de 11,7 Tesla, soit 230 000 fois celle du champ magnétique terrestre.

Sur ce sujet
Une faute?

L'IRM le plus puissant au monde pour observer le corps humain, et plus particulièrement le cerveau, a livré près de Paris ses premières images... d'un potimarron. «Iseult» est l'aboutissement de plus de 20 ans de recherche et d'un partenariat franco-allemand mené par le Commissariat à l'énergie atomique (CEA) et impliquant des industriels comme l'allemand Siemens-Healtlineers. La machine va permettre «d'aller étudier d'une façon plus fine la structure cérébrale», explique Cécile Lerman, ingénieure et cheffe de projet pour la partie Imagerie par résonance magnétique (IRM).

Soumis à un champ magnétique intense, les noyaux des molécules sont polarisés, un peu comme le serait une aiguille de boussole par le champ magnétique terrestre. L'émission de champs plus faibles va bousculer cet ordre et, selon la fréquence du signal, permettre de caractériser et localiser le genre de tissus observés. De savants calculs transforment ensuite ces données en images. La machine est hors norme, avec un puissance de 11,7 Tesla, soit 230 000 fois celle du champ magnétique terrestre. À comparer avec les machines d'examen qui culminent à 3 Tesla.

«Une prouesse technologique»

La fabrication de son aimant a demandé six ans de travail, pour assembler les milliers de kilomètres d'un alliage rare, du nobium-titane, qui composent l'énorme bobine de 45 tonnes. L'aimant lui-même est maintenu à une température proche du zéro absolu, à -271 degrés Celsius, par un circuit de milliers de litres d'hélium liquide, qui ôte toute résistance au passage du courant électrique dans sa bobine.

L'ensemble, abrité dans un cylindre de 5 mètres de long et autant de haut, est «une prouesse technologique, car on a poussé au maximum de leurs limites différentes techniques et matériaux, mais aussi développé de nouvelles technologies de calculs» pour produire des images, explique Lionel Quettier, ingénieur et chef de projet pour la partie aimant de l'IRM.

«Mieux explorer le cerveau»

Iseult, «l'imageur le plus performant au monde», selon M. Quettier, devient ainsi la nouvelle star de NeuroSpin, le centre de recherche sur l'imagerie cérébrale du CEA, situé à Saclay (Essonne) et dirigé par le neuroscientifique Stanislas Dehaene. Le centre abrite déjà des machines de pointe, avec des IRM à 7 T, et même 17 T, mais avec un petit «tunnel» accueillant de petits animaux, alors qu'Iseult, avec une ouverture de 90 cm, va être le plus puissant IRM pouvant accueillir un corps humain.

La machine vise une résolution sous le demi-millimètre, et surtout «un gain de facteur 10 en qualité de signal», selon Mme Lerman. Un bond qui va permettre d'«aller beaucoup plus finement dans la résolution des structures spatiales» du cerveau, pour mieux comprendre son anatomie mais aussi son fonctionnement lors des tâches cognitives, ou face à des pathologies neuro-dégénératives (Parkinson et Alzheimer), des affections psychiatriques (troubles bipolaires) ou vasculaires.

Iseult doit permettre de voir «ces atteintes au cerveau à un stade plus précoce, pour comprendre comment ces maladies vont démarrer», et permettre ainsi peut-être à des groupes pharmaceutiques de proposer des traitements.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lorrain le 07.10.2021 10:16 Report dénoncer ce commentaire

    Voici comment l'Europe devrait fonctionner: sur des projets. Bravo pour ce partenariat.

  • Petochnok le 07.10.2021 07:55 Report dénoncer ce commentaire

    On dit que l'on utilise qu'une petite partie de notre cerveau et apparemment si on exploiterait 100% on serait surhumain

  • Progrès... le 07.10.2021 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Faudra pas être clostrophobe comme moi... ou bien me rentré les pieds premiers et laisser assez de place pour bouger un petit peu

Les derniers commentaires

  • Nippon le 09.10.2021 21:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et pas de danger pour le corps humain d’être soumis à un tel niveau de radiation ?

  • Jeff le 07.10.2021 13:15 Report dénoncer ce commentaire

    haaaa ... ça doit être pire que la 5G!!!! Je plaisante, Bravo!

  • Progrès... le 07.10.2021 12:47 Report dénoncer ce commentaire

    Faudra pas être clostrophobe comme moi... ou bien me rentré les pieds premiers et laisser assez de place pour bouger un petit peu

    • @Progrès le 07.10.2021 13:59 Report dénoncer ce commentaire

      Pas la peine de laisser de la place, on est obligé de rester complètement immobile lors d'un examen IRM pour éviter de fausser l'imagerie.

  • Question de conscience le 07.10.2021 12:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le cerveau est-il vraiment le siège de la conscience ou n'est-il qu'un organe, une interface, qui fait le relais entre notre conscience et notre corps physique ? Vaste programme. Les dernières avancées en physique quantique semblent privilégier la seconde hypothèse.

  • papy le 07.10.2021 10:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On va peut être enfin pouvoir soigner les idiots ????