À l'approche de la COP26

28 octobre 2021 07:40; Act: 28.10.2021 09:59 Print

Cinq mythes sur le changement climatique

Le changement climatique causé par l'activité humaine apporte aussi son lot de rumeurs et fausses informations. Tour d'horizon des plus fréquentes.

storybild

Non, le changement climatique n'est pas une invention et oui, il est causé par l'activité humaine. (photo: AFP/Menahem Kahana)

Sur ce sujet
Une faute?

À l'approche de la COP26, passage en revue par AFP Fact Check de quelques unes des affirmations les plus courantes pour mettre en question le réchauffement climatique causé par l’activité humaine.

Coup monté ou complot

Pour certains, la crise climatique n'est qu'une construction de scientifiques pour justifier leurs financements, voire un complot de gouvernements visant à contrôler les peuples. Ce qui supposerait une organisation d'une complexité jamais vue, coordonnée par des gouvernements successifs dans énormément de pays avec la complicité d'une véritable armée de scientifiques.

Or, ce sont des dizaines de milliers d'études, à chaque fois revues et corrigées par d'autres scientifiques, qui ont abouti au consensus quasi unanime sur la réalité du changement climatique induit par l'Homme. Et loin d'être secret, ce processus est illustré par les travaux du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, ouvert à tous les pays membres de l'ONU.

Créé en 1988, prix Nobel de la Paix en 2007, ce Giec réunit, bénévolement, des centaines de scientifiques qui passent en revue l'état des connaissances avec une méthodologie et des références publiques, à retrouver sur www.ipcc.ch. Son dernier rapport de 3 500 pages, publié en août, a été rédigé par 234 auteurs issus de 66 pays et approuvé par des délégués de 195 États.

Le climat change depuis toujours

La planète Terre connaît depuis longtemps des alternances de périodes glaciaires et plus chaudes, avec environ une glaciation tous les 10 000 ans. L'actuelle période de réchauffement n'est-elle donc qu'une étape de plus dans ce cycle qui dure depuis environ un million d'années?

Non, répondent les experts, car la rapidité, l'amplitude et le caractère mondial du réchauffement en cours le rendent exceptionnel. «Depuis 1970, la température mondiale a augmenté plus vite que sur toute autre période de 50 ans des deux derniers millénaires», souligne le Giec, se basant sur les relevés météo (depuis qu'ils existent) et les études de sédiments, carottes glaciaires ou autres éléments pour les périodes précédentes.

Les causes humaines ne sont pas prouvées

Les preuves du réchauffement s'accumulant, certains mettent en doute son origine humaine, les émissions de gaz à effet de serre causées par les activités humaines depuis la révolution industrielle basée sur les énergies fossiles.

Le Giec a mis au point une modélisation pour mesurer les impacts de différents facteurs sur le réchauffement. «Il est sans équivoque que l'influence humaine a réchauffé l'atmosphère, les océans et la terre», écrit le Giec dans le «résumé pour décideurs» de son dernier rapport publié en août (page 7 et 8 de ce document en anglais).

Un peu de chaud ne peut pas faire de mal

«Une bonne partie du pays souffre d'une quantité énorme de neige et de froid proche des records... Un petit coup de ce bon vieux réchauffement ne ferait pas de mal!» Le 20 janvier 2018, Donald Trump, alors président américain et climato-sceptique notoire, diffusait sur Twitter cette idée supposée de bon sens: si la planète se réchauffe, pourquoi y a-t-il toujours des épisodes de grand froid?

Mais le climat et ses évolutions s'observent sur le long terme alors que les phénomènes météorologiques ont leurs propres mécanismes, plus immédiats, même si certains peuvent être accentués par le changement climatique. Et réchauffer la Sibérie glacée n'aurait pas que des avantages. Le permafrost, couche de sol gelé en permanence, renferme en effet d’énormes quantités de gaz à effet de serre qui seraient libérées par sa fonte, sans parler d'éventuels virus...

Et un monde à +2°C par rapport à l'ère pré-industrielle ferait monter d'un demi-mètre ou plus le niveau de la mer, menaçant des millions d'habitants de zones côtières.

Des scientifiques questionnent la réalité du changement climatique

Certains ont exprimé des doutes dans des tribunes, mais en général, il ne s'agit pas de spécialistes du climat. Et historiquement, la connaissance scientifique se construit par les controverses, suivies de l'élaboration d'un consensus des connaissances.

Et sur le changement climatique, ce consensus est désormais écrasant. Selon une toute récente étude de l'université américaine Cornell, plus de 99% des articles sur le changement climatique publiés depuis 2012 par des revues scientifiques à comité de relecture sont d'accord pour attribuer le phénomène aux conséquences de l'action humaine.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • changement climatique le 28.10.2021 09:49 Report dénoncer ce commentaire

    Merci pour cet article simple et direct, car la voix de la science est trop souvent étouffée par les « marchands de doute »...

  • Lilkim le 28.10.2021 08:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour cet article qui apportent des réponses claires à des arguments fumeux..

  • luxuli le 28.10.2021 08:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le sommet a lieu en 2022 car je pense que la politique et les experts s'y rendent à pied ou en vélo

Les derniers commentaires

  • Que la vérité le 30.10.2021 14:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    satellites enregistrent la quantité d'énergie solaire qui frappe la Terre. Depuis 1978. Île faut arrêter de nous prendre pour des pigeon..!

  • Que la vérité le 30.10.2021 14:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les changements climatiques font partie du cycle naturel, Le CO₂ ne forme qu'une petite partie de l'atmosphère - il ne peut donc pas avoir d'effet sur elle .Les changements sont causés par des rayons cosmiques galactiques, Les taches solaires sont des tempêtes à la surface du soleil qui s'accompagnent d'une activité magnétique intense et parfois, d'éruptions solaires. Ces taches solaires ont le pouvoir de modifier le climat de la Terre. Les scientifiques qui utilisent des capteurs sur les sat..

  • Thierry le 29.10.2021 13:56 Report dénoncer ce commentaire

    La science est instrumentalisée au profit de l'industrie pharmaceutique, c'est un discrédit sur la science en général. Le résultat, on n'a moins confiance dans les travaux des scientifiques qui nous alertent sur de graves problèmes, dont le réchauffement climatique. On va vers des catastrophe, et les responsables sont des industries, des médias , des politiques.

  • Carlos Martins le 28.10.2021 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    Curieusement personne ne parle de la migration du pôle magnétique qui était au-dessus du Nord du Canada et qui migre de plus en plus vite vers la Russie. Ça c’est une vrai cause du changement climatique. En plus de la pollution humaine

  • Nomi le 28.10.2021 16:11 Report dénoncer ce commentaire

    Depuis maintenant 10 années, la politique a montré un piètre exemple de réussite à raz des pâquerettes sur ce sujet ! Ils n'ont pas réussi grand chose, si ce n'est que de nouvelles taxes. C'est aussi la preuve que c'est la mauvaise méthode pour parvenir à un résultat ! Changez l'entraineur !