Au Luxembourg aussi

13 février 2021 18:19; Act: 13.02.2021 19:22 Print

Envie d'être astronaute? «Lancez-​​vous!»

LUXEMBOURG - L'Agence spatiale européenne va lancer, mardi, une campagne de recrutement d'astronautes pour les 27-37 ans. Cela n’était plus arrivé depuis 2008.

storybild

L’astronaute Mike Hopkins lors d'une sortie dans l'espace, le 1er février 2021. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'Agence spatiale européenne (ESA) va recruter une nouvelle promotion d'astronautes à un moment où elle prépare les futures étapes de l'exploration humaine à destination de la Lune. Les places sont rares: entre quatre et six candidats seulement seront retenus, à l'issue d'un long processus de sélection, qui s'ouvrira le 31 mars, avec l'accueil des postulants, et s'achèvera en octobre 2022.

Lors de la précédente vague de recrutements, en 2008, sur plus de 8 000 aspirants, moins de dix avaient franchi la ligne d'arrivée, parmi lesquels Thomas Pesquet, benjamin du corps européen des astronautes. «Des volontaires pour devenir nos nouveaux collègues? Lancez-vous!!» a tweeté l'astronaute français de 43 ans, en pleins préparatifs pour sa deuxième mission à bord de la station spatiale internationale (ISS), Alpha, prévue au printemps prochain.

S'envoler vers l'ISS et la Lune

Depuis son lieu d'entraînement, non communiqué par l'ESA, Thomas Pesquet délivrera quelques conseils à ses futurs collègues, dans un message vidéo retransmis mardi 16 février, lors d'une conférence de presse qui marquera le lancement officiel de la campagne. Cette vague de recrutement est une première depuis 11 ans pour l'ESA et ses 22 États membres, à l'heure où elle entre dans une «nouvelle ère de l'exploration spatiale».

Car la prochaine génération d'astronautes, qui côtoiera l'actuelle, a vocation à s'envoler vers l'ISS, mais aussi vers la Lune, avec notamment le programme américain Artémis qui vise, dans la prochaine décennie, un retour d'astronautes sur le sol lunaire et l'installation d'une base permanente. L'ESA a déjà obtenu trois sièges pour les Européens, à bord de la future station orbitale lunaire Gateway, en tant que contributeur au programme.

L'agence européenne «encourage vivement les femmes à postuler», la diversité devra aussi «peut-être» s'élargir aux handicaps physiques, annonce David Parker, directeur de l'exploration humaine et robotique à l'ESA, dans un communiqué.

Niveau d’exigence élevé

Six épreuves attendent les candidats, âgés de préférence de 27 à 37 ans et issus des 22 pays membres de l'agence spatiale, créée en 1975. Le contenu des épreuves sera détaillé mardi, mais on sait déjà que le niveau d'exigence pour travailler en orbite (scientifique, technique, physique, psychologique...) est élevé. Sans compter les langues à connaître: Thomas Pesquet parle anglais, russe, espagnol, allemand et même un peu chinois.

Les critères de sélection sont multiples, et des aspects plus politiques - tous les États membres ne contribuant pas au budget de l'ESA à la même hauteur - devraient aussi jouer sur la décision finale. Une nouveauté de la future promotion : la création d'un «corps de réserve», en plus du corps principal d'astronautes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Betty Poste Remich le 15.02.2021 07:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut pas penser que au coronavirus parce que c’est très important les allés à la lune même pour trouver une solution au virus on c’est jamais moi je dis c’est très bien que le Luxembourg grandi um peux plus dans la technologie c’est très important

  • alain bécile eureux le 13.02.2021 19:20 Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'aimerai bien être un grand astronome ou savant mais ceci m'est impossible bon article.

  • Je te montre la lune ! le 13.02.2021 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    Écoutez je travaille pour l'état et le niveau d'exigence demandé est assez élevé. Je suis très bien dans mon bureau et mon génie est au service du citoyen. Pourquoi aller dans l'espace si tout est là pour moi.

Les derniers commentaires

  • c est nos impots le 15.02.2021 10:25 Report dénoncer ce commentaire

    encore de l argent jeté en l air

  • alain bécile heureux le 15.02.2021 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites rire: a titre indicatif.

  • Betty Poste Remich le 15.02.2021 07:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut pas penser que au coronavirus parce que c’est très important les allés à la lune même pour trouver une solution au virus on c’est jamais moi je dis c’est très bien que le Luxembourg grandi um peux plus dans la technologie c’est très important

  • oligarchie le 14.02.2021 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut bien trouver un endroit où vivre pour les riches capitalistes qui auront détruit la terre : déforestation, fonte des glaces , écosystème détruit .. résultats virus se développe et d autres vont resurgir . La terre ne se laisse pas faire , elle a aussi son système humanitaire de décence .. ça les capitalistes l ont oublié ou s en fichent car ils se prennent pour des immortels.

  • oligarchie le 14.02.2021 10:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    oligarchie ploutocratie Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entamées. Dans tous les pays occidentaux, la démocratie est attaquée par une caste. nous sommes entrés dans un régime oligarchique, la domination d’une petite classe de puissants qui discutent entre pairs et imposent ensuite leurs décisions à l’ensemble des citoyens.