Recherche

21 septembre 2021 17:10; Act: 21.09.2021 17:37 Print

L'aggravation d'un cancer du sein enfin expliquée?

Une enzyme, qui pénètre dans les noyaux de certaines cellules quand celles-ci sont comprimées, joue peut-être un rôle dans l'aggravation des cancers du sein.

storybild

Une compression des cellules encourage les tumeurs à se disséminer et, donc, à aggraver un cancer. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une enzyme, qui pénètre dans les noyaux de certaines cellules quand celles-ci sont comprimées, joue peut-être un rôle dans l'aggravation des cancers du sein en favorisant la dissémination des tumeurs, avance une étude publiée mardi. Menée par des équipes du CNRS, de l'Institut Curie et de l'Inserm, cette étude, publiée dans la revue Cell, s'intéresse à la manière dont se comportent les cellules comprimées entre elles, notamment lorsqu'elles se développent en grand nombre à l'intérieur de tumeurs dans le sein.

Ces recherches se basent sur une idée de départ, déjà validée par d'autres études: cette compression des cellules encourage les tumeurs à se disséminer et, donc, à aggraver un cancer. Mais on ne sait pas quel mécanisme relie les deux phénomènes. Pour y répondre, les auteurs de l'étude ont prélevé des cellules chez des patientes atteintes de certaines tumeurs au sein. Ils les ont ensuite étudiées in vitro ou en les implantant chez des souris.

Vieillissement accéléré des cellules

Leurs conclusions sont en plusieurs temps. D'abord, les chercheurs constatent que le noyau des cellules comprimées tend à se rompre et que ce phénomène abime l'ADN situé à l'intérieur. Ils constatent que cette dégradation aboutit à un vieillissement accéléré des cellules saines, mais qu'elle a d'autres effets chez les cellules tumorales, avec comme conséquence potentielle d'encourager leur propagation.

Les auteurs vont ensuite au-delà en cherchant les causes de cette dégradation de l'ADN. Ils notent qu'elle peut être interrompue en bloquant l'action d'une enzyme, dite TREX1. Qu'en conclure? Ces résultats confirment qu'un cancer du sein «s'accompagne probablement chez l'humain d'une détérioration de l'ADN» liée à la compression des cellules, expliquent les auteurs.

Lien de cause à effet

Faut-il pour autant en tirer un lien de cause à effet et, en particulier, conclure que l'action de TREX1 aggrave certains cancers du sein? Les chercheurs avancent l'hypothèse, mais restent prudents. «Nos expériences ne prouvent ni que TREX1 soit le principal facteur de détérioration de l'ADN dans ce contexte, ni que la détérioration de l'ADN joue un rôle dans la progression de la maladie chez l'humain», préviennent-ils.

En faveur de ces hypothèses, ils soulignent toutefois qu'une corrélation a été observée entre un taux élevé de TREX1 et des chances moins élevées de survie à un cancer du sein.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • @business first le 21.09.2021 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On voit que vous êtes un expert en vaccins et en maladies.......lol.....

  • Helmutheimat le 22.09.2021 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce à dire que les mammographies pourtant recommandées pourraient être un facteur aggravant de cette foutue maladie ? Car là, niveau compression, ça va quand même loin.

  • paap le 21.09.2021 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que de bêtises il faut lire!

Les derniers commentaires

  • Helmutheimat le 22.09.2021 08:32 Report dénoncer ce commentaire

    Est ce à dire que les mammographies pourtant recommandées pourraient être un facteur aggravant de cette foutue maladie ? Car là, niveau compression, ça va quand même loin.

  • @business first le 21.09.2021 20:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On voit que vous êtes un expert en vaccins et en maladies.......lol.....

  • paap le 21.09.2021 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Que de bêtises il faut lire!

  • Business First le 21.09.2021 17:52 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le cancer comme pour le sida on ne se presse pas pour trouver un vaccin en moins d'un an parce-que l'industrie fait beaucoup trop d'argent avec les chimiothérapies ça serait dommage pour trouver une cure à tout ça trop vite.

    • Tillia le 21.09.2021 20:15 Report dénoncer ce commentaire

      C'est pourquoi les vaccin à ARNm sont très prometteurs pour certains cancers ... malheureusement en l'état actuel des choses les cancers du sein triple négatif sont encore une interrogation ....

    • Think Positiv le 21.09.2021 22:53 Report dénoncer ce commentaire

      Tout le monde aura le cancer, sauf ceux qui seront morts d'autre choses avant. Si vous avez un cancer vous avez la chance d'être dans un pays qui a les moyens de sauver de plus en plus de malades, en outre l'arn-m promet de pouvoir soigner des cancers qui sont aujourd'hui trop problématiques. Je sens que vous ferez confiance à la science le moment venu.