Étude en Suisse

21 septembre 2021 21:13; Act: 22.09.2021 11:28 Print

L'aîné(e) a des caries? Les autres en auront aussi

Si le premier enfant d’une famille a des problèmes dentaires, ses frères et sœurs qui suivent en ont aussi et ils sont même accrus, selon une étude.

storybild

La santé dentaire risque de se fragiliser dans les fratries. (photo: Pexels)

Sur ce sujet
Une faute?

Si le premier-né a déjà des caries, il y a un risque accru de caries chez les frères et sœurs plus jeunes. Pour confirmer cette hypothèse, des chercheurs ont analysé les résultats d’un examen dentaire au cours duquel 13 596 enfants du canton de Bâle-Ville ont subi un test de dépistage des caries. Ils ont pu établir un lien clair entre les frères et sœurs. Dans le détail, si le premier enfant a déjà été exposé aux caries, les frères et sœurs plus jeunes ont 3,7 fois plus de risques d’avoir des dents endommagées.

Les cas de caries actives, qui doivent être traitées d’urgence, sont 3,5 fois plus nombreux. Plus la différence d’âge est faible, plus le risque est grand pour les cadets. Les raisons pour cette augmentation des caries ne sont pas avancées par les chercheurs.

Pour des mesures préventives mieux ciblées

Le quartier de résidence joue un rôle important. Selon l’endroit, la proportion d’écoliers ayant déjà eu au moins une carie varie de 26,8 à 65,7%. La corrélation entre les frères et sœurs n’était pas totalement inattendue pour les chercheurs.

«C’est pour cette raison que nous avons essayé de prouver cette corrélation, explique la dentiste Andreina Grieshaber. Cette découverte signifie que les mesures préventives peuvent désormais être utilisées de manière plus ciblée auprès des familles touchées.»

(L'essentiel/jbm)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Carrie le 22.09.2021 07:06 Report dénoncer ce commentaire

    J’ai la preuve à la maison qu’il y des exceptions

  • QRCode Leaks le 22.09.2021 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Assez évident, vu qu'ils ont le même régime alimentaire... Ils vont trouver la solution de mettre un QRCode sur les brosses à dents a scanner matin et soir sous peine de supprimer les remboursements des dentistes.

  • Mag le 22.09.2021 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas vrai j’ai jamais eu des problèmes par contre mon petit frère oui

Les derniers commentaires

  • Retour d’expérience le 22.09.2021 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Haha mort de rire, alors je suis l’exception qui confirme la règle! J'ai 43 ans et je vais au minimum 2x par an chez le dentiste pour des caries et quasi l’entièreté de mes dents ont déjà été réparées au moins une fois alors que ma soeur, 39 ans, a 1 voire 2 plombages au total! Même notre dentiste dit que nous sommes aux antipodes l'un de l'autre : elle a rarement vu qqn avec des dents (entretenues je précise) qui carient aussi vite que les miennes.

  • brosseàdents le 22.09.2021 12:52 Report dénoncer ce commentaire

    Comment ruiner une étude en 2 secondes: j'ai 52 ans et suis l'ainé d'une grande fratrie et aucune carie, le reste de ma famille a les dents pourries. CQFD et cherchez l'erreur..................

  • Prendre les vessies pour des lanternes le 22.09.2021 11:46 Report dénoncer ce commentaire

    On parle bien de la Suisse.

  • Mag le 22.09.2021 11:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas vrai j’ai jamais eu des problèmes par contre mon petit frère oui

  • QRCode Leaks le 22.09.2021 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    Assez évident, vu qu'ils ont le même régime alimentaire... Ils vont trouver la solution de mettre un QRCode sur les brosses à dents a scanner matin et soir sous peine de supprimer les remboursements des dentistes.