Santé

18 septembre 2019 07:16; Act: 18.09.2019 09:16 Print

L'alerte d'experts face à une pandémie mondiale

Un groupe d'experts estime que les gouvernements et institutions se doivent d'anticiper «d'urgence» une éventuelle pandémie.

storybild

Des épidémies comme Ebola ou la grippe sont de plus en plus difficiles à contrôler. (photo: AFP/Nhac Nguyen)

Sur ce sujet
Une faute?

La menace d'une pandémie qui pourrait tuer «des dizaines de millions de personnes» est «réelle». Dans son premier rapport publié mercredi à Genève, un groupe d'experts appelle gouvernements et institutions internationales à investir pour anticiper cette situation. Les acteurs ne sont «pas préparés», conclut cette instance de 15 personnes.

Des épidémies comme Ebola ou la grippe sont de plus en plus difficiles à contrôler dans des contextes de conflits et de migrations forcées. Le changement climatique, l'urbanisation et le manque d'accès à l'eau potable sont autant de composantes favorables à une expansion rapide de ces situations. Outre jusqu'à 80 millions de victimes, une pandémie pourrait affecter 5% de l'économie mondiale et la sécurité, selon le groupe.

«Il est temps d'une action urgente et durable», affirme la coprésidente de ce comité mondial pour la surveillance de la préparation aux épidémies (GPMB), l'ancienne première ministre norvégienne Gro Harlem Brundtland. Un financement doit avoir lieu parmi toutes les composantes de la société et les dirigeants doivent lancer des mécanismes adaptés, selon elle.

Certes, des efforts ont été menés par les gouvernements. Mais ils restent largement insuffisants, selon le GPMB. La situation actuelle d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) montre à quel point la méfiance des communautés envers les autorités ou les acteurs internationaux peut avoir des conséquences sur la réponse à une épidémie.

Des dizaines de plans d'action

Ce lien doit être établi avant l'arrivée de celle-ci, estime le coprésident du groupe, le secrétaire général de la Fédération internationale des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), Elhadj As Sy. La plupart des pathologies sont observées dans des pays aux systèmes de santé les moins adaptés, relève de son côté le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Selon les chiffres de juillet dernier, 59 pays ont établi un plan d'action national pour la sécurité sanitaire. Mais aucun n'a encore été entièrement financé, déplore le groupe. Les quinze experts demandent aux dirigeants politiques d'appliquer le règlement sanitaire international.

Chaque gouvernement devrait désigner un responsable de haut niveau pour piloter la préparation. Tous les acteurs devraient favoriser la recherche et la commercialisation de nouveaux médicaments. Les pays les plus vulnérables devraient être aidés. L'ONU doit de son côté étendre la collaboration pour anticiper et répondre aux épidémies, affirme le groupe.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • who? le 18.09.2019 07:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    une manière naturelle de contrôler la démographie mondiale ?

  • lorraine le 18.09.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avez vous vu l’article d’hier concernant l’explosion du laboratoire Russe qui dispose du virus de la variole ? Tout cela est fort inquiétant.

  • Lina85 le 18.09.2019 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les épidémies sont normales, les pandémies sont la conséquence normale de l'augmentation de la population et la facilité de déplacement, donc oui, il faut s'attendre à d'autres pandémies dans le futur. Pour autant, aucune pandémie ne fera autant de mal à l'humanité que l'humanité ne se fait à elle même.

Les derniers commentaires

  • lorraine le 18.09.2019 15:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avez vous vu l’article d’hier concernant l’explosion du laboratoire Russe qui dispose du virus de la variole ? Tout cela est fort inquiétant.

  • Lina85 le 18.09.2019 14:15 Report dénoncer ce commentaire

    Les épidémies sont normales, les pandémies sont la conséquence normale de l'augmentation de la population et la facilité de déplacement, donc oui, il faut s'attendre à d'autres pandémies dans le futur. Pour autant, aucune pandémie ne fera autant de mal à l'humanité que l'humanité ne se fait à elle même.

  • Lucien P le 18.09.2019 11:08 Report dénoncer ce commentaire

    La pandémie est presque inévitable.

  • Nico57 le 18.09.2019 09:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi être autant alarmiste ils nous cache quelques chose??

  • evident le 18.09.2019 09:07 Report dénoncer ce commentaire

    Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre ...

    • Juste le 18.09.2019 15:56 Report dénoncer ce commentaire

      trop nombreux