Santé

05 juillet 2019 10:25; Act: 05.07.2019 13:02 Print

L'insolente santé des centenaires cubains

Malgré des conditions économiques difficiles, les Cubains sont en bonne santé comme l'illustrent ses nombreux centenaires.

storybild

L'île compte 2 070 centenaires pour 11,2 millions d'habitants et une espérance de vie de 79,5 ans: des chiffres similaires à ceux d'un pays riche. (Jeudi 4 juillet 2019)

Sur ce sujet
Une faute?

Face au miroir, Delia Barrios applique fard à joues et rouge à lèvres: elle veut être la plus belle pour fêter ses 102 ans, entourée de ses proches comme nombre de centenaires cubains, dont la longévité intrigue les experts. «Je n'ai pas l'impression d'avoir cet âge. J'ai une famille qui m'aime beaucoup, cela aide à se sentir bien», confie-t-elle, en maniant habilement son fauteuil motorisé, avec sur ses genoux son arrière-arrière-petite-fille Patricia, âgée de sept ans.

Sur le gâteau d'anniversaire, seules deux bougies ont été disposées. Delia les souffle sous les applaudissements de la trentaine d'invités, dans la cour d'un immeuble du quartier Playa, à La Havane. À la soixantaine, les médecins lui avaient diagnostiqué un cancer du colon et donné un an à vivre. Elle a démenti leur pronostic puis quitté Cuba en 1993, en pleine crise économique, pour les États-Unis où réside son fils.

Spécificité cubaine

Mais en 2013, «je tombais presque chaque semaine, donc la médecin m'a dit: "Vous ne pouvez plus vivre seule"». Delia, qui raconte avoir «beaucoup dansé» dans sa vie, fumé et bu «avec modération», est rentrée à Cuba et cohabite avec sa petite-fille Yumi, 59 ans. L'île compte 2 070 centenaires pour 11,2 millions d'habitants et une espérance de vie de 79,5 ans: des chiffres similaires à ceux d'un pays riche, alors que le salaire public moyen n'y est que de 30 dollars par mois.

La spécificité cubaine interpelle les spécialistes. Certes «le soutien familial tend à favoriser la longévité, on voit cela au Japon», note Robert Young, directeur du Groupe de recherche sur la gérontologie (GRG), aux États-Unis. Le climat chaud aide également. Mais clamer que dans un pays, on vit plus longtemps qu'ailleurs, c'est aussi «à des fins de propagande idéologique». Selon Vincent Geloso, professeur d'économie au King's University College au Canada et auteur d'un article sur le sujet pour l'université d'Oxford, les médecins cubains «ont des chiffres à atteindre, sinon ils sont punis».

Manipulations

Il évoque des manipulations statistiques similaires à celles pratiquées en URSS: des mortalités néo-natales comptabilisées comme décès de fin de grossesse pour ne pas grossir les taux de mortalité infantile, ce qui réduirait l'espérance de vie. Pourtant, «même dans le pire scénario de manipulation, Cuba demeure un endroit à haute espérance de vie par rapport à son niveau de revenus», relève M. Geloso. Pour expliquer ce «paradoxe», il avance notamment un facteur: «Cuba a un des plus bas taux de possession automobile pas parce que les Cubains n'aiment pas conduire mais parce qu'ils ne peuvent pas acheter de nouvelles voitures», ce qui diminue les risques d'accidents de la route.

Il cite aussi les restrictions alimentaires durant la période spéciale (crise économique des années 90) qui ont réduit le diabète, ou les «mesures coercitives de santé publique», comme la mise en quarantaine de séropositifs dans les années 80. «Cuba réussit très bien à garder les gens en vie très longtemps», dit M. Geloso. «Mais si on offrait aux Cubains le choix entre une année de vie en plus et, par exemple, des revenus plus élevés ou une éducation différente, qu'est-ce qu'ils choisiraient?».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Methens Irma le 05.07.2019 23:29 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'OGM, des perturbateurs endocriniens dans les aliments...

  • A.Nalyse le 05.07.2019 20:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cuba a un système de santé infiniment plus performant que le système de santé US, et en plus il est gratuit. Les soins de qualité aux USA ne sont accessibles qu'aux multimilionnaires.

  • petitevoix le 05.07.2019 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont la chance de produire leur propre nourriture sans pesticides et ogm !!! Voilà le résultats une vie en bonne santé

Les derniers commentaires

  • Knipchen le 07.07.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    Salsa, rhum et Habanos, le régime des centenaires.

  • Methens Irma le 05.07.2019 23:29 Report dénoncer ce commentaire

    Pas d'OGM, des perturbateurs endocriniens dans les aliments...

    • Alain le 06.07.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

      Et moins de nourriture transformée.

  • petitevoix le 05.07.2019 23:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils sont la chance de produire leur propre nourriture sans pesticides et ogm !!! Voilà le résultats une vie en bonne santé

  • A.Nalyse le 05.07.2019 20:41 Report dénoncer ce commentaire

    Cuba a un système de santé infiniment plus performant que le système de santé US, et en plus il est gratuit. Les soins de qualité aux USA ne sont accessibles qu'aux multimilionnaires.

  • Opinion le 05.07.2019 15:34 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi est-ce que cela surprend? Cuba a de bons médecins .

    • yeye le 05.07.2019 16:34 Report dénoncer ce commentaire

      et de bons cigares naturels.