Au Brésil

07 août 2019 08:00; Act: 07.08.2019 12:00 Print

La déforestation multipliée par quatre en juillet

Les zones déforestées au Brésil atteignent 6833 kilomètres carrés sur les 12 mois écoulés.

storybild

Selon Jair Bolsonaro, les données montrant une augmentation récente de la déforestation «ne correspondent pas à la réalité». (photo: AFP/Raphael Alves)

Sur ce sujet
Une faute?

La déforestation au Brésil en juillet a été quasiment quatre fois supérieure au même mois de 2018, selon des chiffres officiels publiés mardi. 2254 km2 ont été déboisés le mois passé, contre 596,6 km2 une année plus tôt, soit une augmentation de 278% sur un an.

Les dernières données de l'institut national de recherche spatiale (INPE) faisaient état d'une augmentation de 88% de la déforestation au Brésil en juin par rapport à ce qui avait été recensé pour le même mois l'année dernière. Les zones déforestées atteignent 6833 kilomètres carrés sur les 12 mois écoulés, en augmentation de 40%, selon le même organisme.

Mensongers

?

Le gouvernement du président d'extrême droite Jair Bolsonaro a limogé récemment le directeur de l'INPE, Ricardo Galvao, accusé de fournir des chiffres «mensongers» pour «faire le jeu des ONG».

Pour le chef de l'État, climato-sceptique notoire, les données montrant une augmentation récente de la déforestation «ne correspondent pas à la réalité» et «portent préjudice à l'image du Brésil».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Peter le 07.08.2019 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    Navrant, alors que tous les voyants sont au rouge, que les glaciers fondent, que la secheresse s'étend..on déboise encore plus qu'avant et on emet plus de CO2 encore. Les forêts absorbent 1/3 du CO2 émis, sans elles le rechauffement serait pire.

  • EnColère le 07.08.2019 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Totalement honteux. Bolsonaro le Nazi, détruit le poumon de la planète. Mais les pays européens font de mêmes ... Les accords du MercoSur ne vont pas arranger les choses ... Quand on voit que les pays occidentaux importent du soja brésilien pour nourrir les bêtes qui vont être massacrées ... On est complices de ce carnage, de la destruction de la biodiversité. De plus, l'article ne mentionne pas le génocide des indigènes vivant dans la forêt. Notre société est une honte pour l'humanité. Espérons que l'espèce humaine disparaitra rapidement, pour que la vie sur terre revienne ...

  • jpg le 07.08.2019 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi tout ce tracas, l’Europe soutient cette déforestation avec son accord MERCOSUR, et en plus on boufferas n’importe quoi et les agriculteurs européens mourront de faim.

Les derniers commentaires

  • Mrd Alors le 07.08.2019 16:08 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne comprends pas ces articles politiquement corects. Le problème c'est Bolsonaro, c'est maintenant de notoriété publique qu'il est arrivé au pouvoir par des moyens illégaux, en montant une usine à gaz contre Lula. Mais M. Bolsonaro est traité avec tous les égards et les pays occidentaux ignorent royalement que Lula est resté en prison. Il faut bannir Bolsonaro, le traiter comme ce qu'il est, un usurpateur, et prendre de lourdes sanctions économique contre lui et tous ses proches.

  • jpg le 07.08.2019 12:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi tout ce tracas, l’Europe soutient cette déforestation avec son accord MERCOSUR, et en plus on boufferas n’importe quoi et les agriculteurs européens mourront de faim.

  • EnColère le 07.08.2019 10:47 Report dénoncer ce commentaire

    Totalement honteux. Bolsonaro le Nazi, détruit le poumon de la planète. Mais les pays européens font de mêmes ... Les accords du MercoSur ne vont pas arranger les choses ... Quand on voit que les pays occidentaux importent du soja brésilien pour nourrir les bêtes qui vont être massacrées ... On est complices de ce carnage, de la destruction de la biodiversité. De plus, l'article ne mentionne pas le génocide des indigènes vivant dans la forêt. Notre société est une honte pour l'humanité. Espérons que l'espèce humaine disparaitra rapidement, pour que la vie sur terre revienne ...

    • Mc Kharon le 07.08.2019 16:17 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, comble te l'ironie, récemment Greta Thunberg était reçue en grande pompe à l'Assemblée Nationale française qui, deux heures plus tard, approuvait le traité CETA... quelle est aujourd'hui la valeur de la parole? Plus personne ne croit en rien, la vacuité des grandes déclaration publiques, politiques a détruit la foi et l'honneur, ça se voit dans la rue, grandeur et décadence, est-ce la fin de 500 ans de domination occidentale?

  • Peter le 07.08.2019 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    Navrant, alors que tous les voyants sont au rouge, que les glaciers fondent, que la secheresse s'étend..on déboise encore plus qu'avant et on emet plus de CO2 encore. Les forêts absorbent 1/3 du CO2 émis, sans elles le rechauffement serait pire.

    • @Peter le 07.08.2019 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      oui c'est triste mais ils l'ont élu...

  • Réaliste le 07.08.2019 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Simplement isolé ce pays et ne plus lui adresser la parole. Ainsi à ceux qui plantent des éoliennes n importe où.

    • aucun rapport le 07.08.2019 12:33 Report dénoncer ce commentaire

      Que viennent faire les éoliennes dans votre message ?