Avantages/Inconvénients

11 octobre 2021 07:28; Act: 11.10.2021 08:44 Print

Le nucléaire allié du climat? La question divise

L'énergie nucléaire, qui n'émet pas de gaz à effet de serre, peut-elle sauver le climat, ou au moins faire gagner du temps en attendant le développement d’énergies nouvelles?

storybild

Dix pays européens, dont la France, font un plaidoyer pour le nucléaire. (photo: AFP/Sebastien Bozon)

Sur ce sujet
Une faute?

"Tout ce qui fait baisser les émissions est une bonne nouvelle", répond le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol, lorsque l'AFP l'interroge sur le rôle de l'atome comme des renouvelables. "Toutes les sources d'électricité propres me satisfont". Un des gros avantages de l'énergie nucléaire, source d'environ 10% de l'électricité mondiale, est qu'elle n'émet pas directement de CO2. Même en analysant l'ensemble de son cycle de vie - en prenant en compte les émissions liées à l'extraction de l'uranium ou au béton des centrales - elle émet très peu de gaz à effet de serre: beaucoup moins que le charbon ou le gaz et même moins que le solaire...

L'énergie nucléaire augmente ainsi sa part dans "la plupart" des scénarios que le Giec, les experts climats de l'ONU, a élaboré pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C par rapport à la fin du XIXe siècle. Alors que le monde aura besoin de plus d'électricité pour remplacer les énergies fossiles - comme dans les transports routiers - le nucléaire semble avoir une carte à jouer. L'Agence internationale de l'énergie atomique a ainsi relevé ses projections, pour la première fois depuis la catastrophe de Fukushima en 2011, et prévoit désormais un doublement de la puissance installée d'ici à 2050 dans le scénario le plus favorable.

C'est en Chine que l'on compte le plus de nouveaux réacteurs. Et "de nombreux pays envisagent l'introduction de l'énergie nucléaire pour soutenir la production d'énergie fiable et propre", note l'agence viennoise. Son directeur général, Rafael Mariano Grossi, y voit une prise de conscience que l'énergie nucléaire "est absolument vitale pour atteindre" la neutralité carbone en milieu de siècle. Un objectif central de la prochaine grande conférence climat, la COP26, en novembre.

«Préférences»

Toutefois, les scientifiques du Giec reconnaissent aussi que "le déploiement futur du nucléaire peut être contraint par des préférences sociétales". L'atome continue à avoir mauvaise presse dans certains pays, en raison des risques d'accidents catastrophiques ou du problème, irrésolu et de très long terme, des déchets. La ligne de fracture traverse l'Union européenne: tandis que l'Allemagne a décidé une sortie progressive du nucléaire après Fukushima, des pays d'Europe centrale comme la Pologne et la République tchèque y voient un moyen de moins dépendre du charbon.

Avec des opinions publiques aux sensibilités souvent différentes. "En République tchèque, l'énergie nucléaire est perçue comme une source d'électricité fiable et relativement bon marché", souligne Wadim Strielkowski, expert de l'énergie à la Prague Business School. Cette ligne de partage se retrouve dans le débat à Bruxelles autour de l'inclusion ou non du nucléaire dans la "taxonomie" verte, la classification des activités jugées bonnes pour le climat et l'environnement.

«Cela aggrave la crise climatique»

Les opposants à l'atome, souvent héritiers du pacifisme, à l'image de Greenpeace, ont pour leur part mis de côté leurs arguments traditionnels, pour se concentrer sur des calculs d'efficacité. Les coûts des renouvelables n'ont cessé de baisser pendant que les grands projets nucléaires sont devenus longs et coûteux, avec parfois d'importants dépassements, comme le chantier de l'EPR de Flamanville en France. "Le nouveau nucléaire est beaucoup plus cher et beaucoup plus lent que les renouvelables", estime Mycle Schneider, auteur d'un rapport annuel critique sur le nucléaire.

"Dépenser de l’argent aujourd’hui dans le nouveau nucléaire aggrave la crise climatique, car les investissements ne sont pas placés dans ce qui est moins cher, plus rapide, donc plus efficace", calcule cet expert. L'industrie nucléaire estime toutefois ne pas avoir dit son dernier mot. Depuis quelques années, elle parie beaucoup sur les petits réacteurs modulaires (SMR en anglais): plus simples, fabriqués en série en usine, ils sont moins susceptibles de dérives que les chantiers pharaoniques. "L'avenir de l'énergie nucléaire, que ce soit en République tchèque ou ailleurs dans le monde, pourrait être les petits réacteurs", estime Wadim Strielkowski. Mais malgré l'intérêt marqué de plusieurs nations, seule la Russie a pour l'instant mis en service une centrale flottante utilisant cette technologie.

(L'essentiel / AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • censuré le 11.10.2021 08:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le nucléaire est la solution fiable et écologique pour fournir de l'électricité en permanence.

  • As t'on encore besoin des politiciens??? le 11.10.2021 07:58 Report dénoncer ce commentaire

    Poser la question c'est y répondre! Bien sûr que le nucléaire doit rester durant la transition qui ne sera pas finie dans 20 ans, c'est certain! Comment est-ce que les Ecolos pensent approvisionner autrement la planète en électricité avec "tout" à l'électrique???? A part retourner à l'âge de la pierre ou du moins 300 ans en arrière, je ne vois vraiment pas comment y parvenir. Le nucléaire est au point, ne pollue pas , est "sûr" et à fait moins de morts que le carbone émis par les énergies fossiles...A méditer.

  • joie de vivre le 11.10.2021 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça y est ils ont enfin compris

Les derniers commentaires

  • Lapallisse le 11.10.2021 18:26 Report dénoncer ce commentaire

    un réacteur nucléaire c'est 3000 éolienne à construire pour avoir la même quantité d'énergie produite au maximum, mais avec attention les trous de productions de l'éolien quand le vent ne souffle pas !!! Ce qui veut aussi dire 13 fois plus de béton, acier, ... pour construire les 3000 éoliennes, donc 13 fois plus polluant à la construction, à la destruction et au recyclage. Le nucléaire même avec son problème de déchêts qui se règlera dans les décennies à venir reste pour encore très longtemps la seule énergie non polluante viable, voir wikipedia pour la production Co2 par modèle

  • coms le 11.10.2021 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    au moins ca ne fait pas de CO2 ni autre gaz de serre.. ok ca pollue pour des millions d'années mais change pas le climat :D

  • division le 11.10.2021 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    L'Europe est divisée en deux sur le sujet : le bloc des pays pour le nucléaire, et le bloc des pays contre. Saviez-vous que le Luxembourg fait partie du bloc contre ?

  • Le non-sens à la française le 11.10.2021 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    Quand je lis les commentaires, je me rends juste compte de à quel point le lobbying d'EDF et Areva est puissant et fonctionnel en France, c'est juste incroyable! Quand voit tous les incidents déclarés qui finiront un jour ou l'autre en accident, quand on voit le prix du Kw nucléaire qui devient prohibitif par rapport aux énergies renouvelables (cf EPR & Co), et quand on voit le prix de l’entretien des déchets (plusieurs dizaines de milliards d'euros estimés ne fut-ce que pour le nouveau centre du Bure sur une période de 100ans) je me demande vraiment si le seul argument C02 justifie le reste!

    • Olivier le 11.10.2021 15:47 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf que les energies renouvellables ne produisent pas tout le temps! L'energie solaire / eolienne peut etre moins chere quand il y a du soleil / vent mais en fevrier a 19h (pic de consommation annuel en general), on ne peut pas compter sur eux... L'avenir est au stockage mais d'ici la, le nucleaire a toute sa place (mais pas plus...)

    • Le non-sens à l’européenne le 12.10.2021 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Sauf que Tesla et d'autres constructeurs sont déjà capables de fournir des batteries pour maisons individuelles mais les lobbies de l’énergie n'en veulent pas, ils veulent absolument que nous restions dépendant de leurs énergies, et c'est là que le bas blesse! Il y a déjà 20 ans de cela, je travaillais pour l'Oréal à Recogne, ils avaient demander pour construire un étang en contrebas de celui existant pour placer une turbine et devenir indépendant énergétiquement : refusé par la région wallonne! Bref, on est enfermé dans un système de consommation. Total, EDF, Areva, Gazprom, etc, même combat!

  • J"dis ça le 11.10.2021 13:48 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a tout de même 2 ou 3 petits détails : (1) Le nucléaire a besoin de beaucoup d'eau en continu. Les centrales françaises ont dû être arrêtées tous les ans ces dernières années et ça va terriblement s'empirer dans un proche avenir. Combien de temps une centrale peut rester en standby? (2) Si à l'avenir la société est fortement perturbée par une crise importante, les centrales se transformeront en bombes - en particulier en cas de manque d'eau. Et des crises, on est sûr qu'il y en aura. La demi-vie de l'uranium est de plus d'un milliard d'années...