Réchauffement climatique

05 août 2019 09:36; Act: 05.08.2019 09:56 Print

Les arbres contre le dérèglement climatique?

Le réchauffement climatique devrait avoir comme conséquence une augmentation de la compétition concernant l'utilisation des sols.

storybild

Planter des milliards d'arbres est l'une des solutions envisagées. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Faudra-t-il choisir un jour entre les forêts, les terres agricoles et la culture de biocarburants? La lutte contre le réchauffement climatique pourrait entraîner un changement radical de l'usage des terres, avec le risque d'une compétition accrue pour leur utilisation.

Des experts qui évoquaient il n'y a pas si longtemps de possibles scénarios profitables à tous les usages préfèrent aujourd'hui parler de «compromis» à faire dans le contexte du dérèglement climatique.

Plusieurs scénarios

La question de l'usage des terres est au cœur de la réunion des experts de l'ONU sur le climat (Giec) qui se tient jusqu'à mardi à Genève. Ils doivent y finaliser un nouveau rapport thématique, après celui consacré aux moyens de limiter le réchauffement climatique de 1,5°C en 2018. Le résumé de ce nouveau «rapport spécial» sera approuvé par les États membres du Giec et dévoilé jeudi.

Dans son rapport d'octobre, le Giec proposait plusieurs scénarios pour stabiliser le réchauffement à 1,5°C, dont la plupart incluent des procédures d'absorption du CO2, par les sols et forêts notamment. Il est en effet probable que la simple réduction des émissions de gaz à effet de serre ne suffira pas pour remplir le contrat.

Une hypothèse serait de consacrer des surfaces importantes de terres arables au déploiement de bioénergies avec capture et stockage de carbone (BECCS). Cette technique consiste à cultiver des plantes à bio-carburants. En poussant, elles absorbent du CO2, qui est ensuite capturé quand le biocarburant est transformé en énergie.

Un autre projet, imaginé par des chercheurs, consisterait à planter des milliards d'arbres pour stocker le CO2. «La restauration des forêts est la meilleure solution pour le changement climatique disponible actuellement», fait valoir Tom Crowther, professeur à l'université ETH de Zurich.

Préserver les terres arables

«Si nous agissons aujourd'hui, cela pourrait réduire le dioxyde de carbone dans l'atmosphère jusqu'à 25%, à des niveaux connus il y a presque un siècle», poursuit-il. L’Éthiopie, par exemple, prévoit de planter quatre milliards d'arbres d'ici octobre pour promouvoir la reforestation, dans le but de combattre le réchauffement climatique et protéger les ressources naturelles.

L'hypothèse d'une reforestation massive soulève toutefois des critiques. Des arbres peuvent nécessiter des dizaines d'années pour atteindre leur capacité maximum d'absorption de CO2.

D'autres voix s'élèvent contre la promotion d'une solution a priori assez simple, qui pourrait miner les efforts faits pour réduire la dépendance de l'économie mondiale aux énergies fossiles. La question se pose aussi de savoir quelles terres utiliser. «Cela peut paraître une bonne idée, mais planter des arbres dans la savane ou les prairies serait dommageable», notamment pour les espèces qui y vivent, relèvent Kate Parr et Caroline Lehmann, des universités de Liverpool et Édimbourg.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 05.08.2019 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut le faire!! Même si il faut dix ans c'est maintenant ou jamais.

  • sosa le 05.08.2019 09:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous les arbres abattus par l’homme seront replantés

  • sebseb le 05.08.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    on pourrait arrêter la déforestation aussi ?

Les derniers commentaires

  • gogogogogo le 05.08.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    le comble c est de déforester et de replanter, donc abatre un ecosysteme deja complet mais oui il est temps de replanter et que le luxembourg retire sont devant de cailloux impec pour mettre des fleur d ici

  • nickname le 05.08.2019 15:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien sûr que cela n’aura aucun impact sur le climat, mais ce sera toujours bénéfique pour la faune et la flaure. En même temps il faudait arrêter la déforestation

  • sebseb le 05.08.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    on pourrait arrêter la déforestation aussi ?

  • Leila le 05.08.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    Si on commençait par ne plus en abattre, comme au Brésil, en Indonésie, en Chine, en Inde, en Turquie, en Russie, aux États-Unis, au Canada, ou ici, au pays, cela coûterait moins cher et polluerait moins que de devoir en replanter ! Non ?

  • Idéfix le 05.08.2019 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle idée admirable, on pourrait faire des villes dans des cabanes, commes les Ewoks, plus besoin de chercher du travail, on pédalera dans les nuages, au milieu des petits lapins !

    • Pfff le 05.08.2019 16:40 Report dénoncer ce commentaire

      la fille .... enfin quelqu'un qui dit la verité. merci lol