Missions spatiales

11 juillet 2020 09:12; Act: 11.07.2020 09:12 Print

«Mars n’est pas aussi morte qu’on le croit»

Parce qu'elle ressemblait à la Terre à ses débuts, Mars est le seul endroit dans l'univers où l'homme a des chances de trouver des traces d'une vie extra-terrestre ancienne.

storybild

Photo prise le 28 décembre 2019: elle montre le cratère de Jezero, site d'atterrissage de la mission Mars 2020 de la NASA. «Cette mission sur la planète rouge ne cherchera pas seulement des traces éventuelles de vie passée, il servira également de précurseur à une mission humaine vers Mars, avait déclaré déclaré les scientifiques de la NASA le 27 décembre 2019. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Trois missions (Émirats arabes unis, Chine, États-Unis) profiteront cet été d'un positionnement céleste favorable pour envoyer une nouvelle volée de robots sur Mars, en orbite ou sur la planète la plus convoitée du système solaire.

«Mars est la priorité des explorations spatiales car on sait qu'il y a des milliards d'années, elle a été habitable», a expliqué lors d'une conférence de presse Jean-Yves Le Gall, le président du CNES, l'agence spatiale française qui a conçu l'un des principaux instruments de la mission «Mars 2020» de la Nasa.

Alors que la Lune est «désespérément vide de vie», Mars semblait «prometteuse du point de vue de l'habitabilité dès le XVIIe siècle», les premières observations montrant la possibilité de présence d'eau gelée au pôle sud, retrace l'astrophysicien Francis Rocard dans son ouvrage «Dernières nouvelles de Mars».

En 1976, deux atterrisseurs américains du programme Viking fournissent pour la première fois des données in situ sur l'atmosphère, le sol... montrant qu'il n'y avait pas de vie présente en surface de ce grand désert glacé. «Ce fut un coup de bambou», qui a beaucoup ralenti l'exploration martienne pendant 20 ans, raconte ce spécialiste du système solaire, interrogé par l'AFP.

«Il a fallu changer la stratégie, avec un nouvelle doctrine, devenue «suivez l'eau, suivez le carbone, suivez la lumière»– les présupposés pour la formation du vivant», poursuit-il.

Projet très attendu en 2021

Au début des années 2000, la preuve que de l'eau liquide y avait coulé en quantité a ravivé les passions, et depuis, chaque mission apporte «de plus en plus d'évidences que Mars n'est pas aussi morte qu'on le croit», détaille Michel Viso, exobiologiste.

Le travail du rover Perseverance de la Nasa, qui doit se poser en février 2021, est très attendu. Complémentaire du robot Curiosity, oeuvrant dans un cratère martien depuis 2012, Perseverance élira domicile dans un environnement encore inexploré: le cratère Jezero, dont il doit prélever des échantillons pour les ramener, à terme, sur Terre – ce sera une première.

Ce bassin de 45 km de diamètre est un candidat idéal pour avoir pu conserver des traces d'une vie passée à sa surface. Il est riche en roches sédimentaires (argiles et carbonates, des pièges à vie), et, surtout, son relief en delta est attribué à l'embouchure d'un ancien fleuve.

En étudiant la géologie de Jezero, le rover pourra caractériser l'environnement géochimique qui a vu la naissance du lac, permettant de comprendre «l'histoire de l'eau», espère Francis Rocard.

«Car oui, de l'eau a coulé sur Mars, mais la question qui nous taraude, c'est: pendant combien de temps ? Le plus longtemps sera le mieux pour que le vivant ait pu se former», souligne l'astrophysicien.

On ignore cependant, pour notre propre planète, quelle durée d'écoulement d'eau a permis la vie. Ni même quand exactement elle est apparue.

Même conditions que la terre

Décrypter l'histoire de Mars, c'est donc aussi éclairer celle de la Terre. Et tenter de comprendre pourquoi, alors qu'il y a quatre milliards d'années, les deux planètes réunissaient les mêmes conditions favorables, la vie est restée sur l'une, et aurait disparu sur l'autre.

Sur Terre, les premières traces de vie remontent à 3,5 milliards d'années – un milliard d'années après sa formation – mais «c'est sûr que le vivant remonte à plus loin», selon Jorge Vago, expert scientifique à l'Agence spatiale européenne (ESA), dont la propre mission ExoMars partira en 2022 forer le sol martien.

La tectonique des plaques terrestres, qui renouvelle régulièrement la croûte terrestre en profondeur, empêche toute préservation de cette vie ancestrale. Mars est exempte de tectonique et donc susceptible d'avoir conservé dans ses entrailles la marque d'une vie «originelle» d'il y a plus de 4 milliards d'années.

Réponses: pas avant dix ans

Et s'il n'y avait jamais eu de vie ? Le retour de fragments martiens sur Terre, espéré depuis des décennies, sera décisif pour pouvoir enfin statuer, car ils pourront être analysés en profondeur par des instruments ultra performants, comme des synchrotrons. «S'il y a quelque chose, c'est à travers ces échantillons qu'on sera sûrs de la réponse qu'on apporte», résume Michel Viso.

Mais de tels fragments ne sont pas attendus avant dix ans, tant ce retour est une mission complexe. Et la réponse sera aussi difficile à interpréter: «Il s'agira d'un ensemble de faisceaux de présomptions qui nous amèneraient à dire +oui, ces molécules sont sans doute les restes d'une activité métabolique, microbienne par exemple», selon l'expert.

Il existe d'autres candidates potentielles à la vie extra-terrestre, comme Encelade et Europe, deux lunes de Saturne et Jupiter. Mais en rapporter des échantillons ou forer leur épaisse couche de glace relève pour l'heure de la science-fiction.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Grinch le 11.07.2020 10:24 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi s'agiter à chercher la vie sur Mars, alors que l'Homme s'acharne à la détruire sur Terre ?

  • C. Colomb le 11.07.2020 10:46 Report dénoncer ce commentaire

    De la science-fiction.. mais bon c’est le propre de l’homme de conquérir de nouveaux espaces..

  • BeauGosse le 12.07.2020 01:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @AFC cette photo a bien été prise sur Mars. Il y a de l’eau sur cette planète mais sous forme de glace. Pas tout le temps car on a des rivières séchées sur Mars et donc il y a aussi eu de l’eau liquide. Tout ne dépend que du Temperatur, Pression Atmosphérique et compositions de l’eau ( salée, acide etc ) Bref, découvrir notre Planète la plus proche est importante pour pouvoir garantir un alternative quand les conditions pour la vie disparaîtront sur cette Terre Bleue! Tout n’est qu’une question de temps ! La science c’est une étude de compréhension des éléments pour la survie de la vie ! Malheureusement tout à un fin et un début et même pour notre belle Planète, Soleil etc!!! On doit préparer l’avenir pour ceux qui viennent et continueront là où on à fait nos Premiers Pas!

Les derniers commentaires

  • arnaud le 12.07.2020 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Puisque que l’ on es les champions du réchauffement climatique, allons sur Mars fourre le chauffage

  • BeauGosse le 12.07.2020 01:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @AFC cette photo a bien été prise sur Mars. Il y a de l’eau sur cette planète mais sous forme de glace. Pas tout le temps car on a des rivières séchées sur Mars et donc il y a aussi eu de l’eau liquide. Tout ne dépend que du Temperatur, Pression Atmosphérique et compositions de l’eau ( salée, acide etc ) Bref, découvrir notre Planète la plus proche est importante pour pouvoir garantir un alternative quand les conditions pour la vie disparaîtront sur cette Terre Bleue! Tout n’est qu’une question de temps ! La science c’est une étude de compréhension des éléments pour la survie de la vie ! Malheureusement tout à un fin et un début et même pour notre belle Planète, Soleil etc!!! On doit préparer l’avenir pour ceux qui viennent et continueront là où on à fait nos Premiers Pas!

  • domi le 11.07.2020 19:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Se préoccuper de la terre coûterait moins de fric et polluerait moins.... évidemment c’est moins glorieux !!!!

  • roger le 11.07.2020 18:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    la ou il y'a de la vie il y'a un McDo. on devrait donc retrouver des emballages de Big Mac

  • AFC le 11.07.2020 17:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette photo à été bien prise sur terre !!