Environnement

16 janvier 2020 11:12; Act: 16.01.2020 11:38 Print

Nestlé investit dans les plastiques recyclés

Le numéro un mondial de l'alimentaire veut rendre la totalité de ses emballages recyclables ou renouvelables d'ici 2025.

storybild

Nestlé s'est engagé à acheter jusqu'à 2 millions de tonnes de plastiques recyclés pour ses emballages. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant Nestlé veut investir jusqu'à plus d'un 1,8 milliards d'euros pour assurer la transition vers les plastiques recyclés, dans le conditionnement des aliments, a-t-il annoncé jeudi.

Le numéro un mondial de l'alimentaire veut réduire d'un tiers son utilisation de plastiques vierges, avec pour objectif d'ici 2025, de rendre la totalité de ses emballages recyclables ou renouvelables, selon un communiqué. Dans ce contexte, Nestlé s'est engagé à «acheter jusqu'à 2 millions de tonnes de plastiques recyclés à usage alimentaire et à allouer plus de 1,5 milliard de francs au paiement d'une prime pour ces matériaux, entre aujourd'hui et 2025».

Rendre les plastiques sûrs

Parallèlement, le groupe cherchera «à réaliser des gains d'efficacité opérationnelle, afin que les bénéfices de cette initiative restent neutres». Nestlé lancera par ailleurs un fonds d'investissement doté de 232 millions d'euros pour les emballages durables, «afin d'investir dans les start-up qui se consacrent à cette question». «Rendre les plastiques recyclés sûrs pour les aliments est un énorme défi», a concédé le directeur général de Nestlé, Mark Schneider.

Le groupe a récemment inauguré à Lausanne un institut des sciences de l'emballage. Ce centre est destiné à employer une cinquantaine de personnes. Il est dédié au développement de solutions d'emballages «fonctionnelles et respectueuses de l'environnement».

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MoinsDoncMeilleur le 18.01.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour cet initiative individuelle. Mais la loi devrait imposer ce genre de mesures. Il est plus que temps que toutes les entreprises réduisent drastiquement la production de plastique. Pour limiter le vol ou le meurtre la société n'a pas choisi seulement l'éducation mais imposé un cadre légal. Ca devrait être la même chose pour limiter la destruction de l'environnement (et in fine de l'humanité).

  • dadani le 16.01.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Rendre les plastiques "sûrs" c'est bien, mais ils devraient aussi rendre leurs produits sûrs !

  • Fil le 16.01.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle mais on peut aussi dire , il était temps

Les derniers commentaires

  • MoinsDoncMeilleur le 18.01.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo pour cet initiative individuelle. Mais la loi devrait imposer ce genre de mesures. Il est plus que temps que toutes les entreprises réduisent drastiquement la production de plastique. Pour limiter le vol ou le meurtre la société n'a pas choisi seulement l'éducation mais imposé un cadre légal. Ca devrait être la même chose pour limiter la destruction de l'environnement (et in fine de l'humanité).

  • dadani le 16.01.2020 13:54 Report dénoncer ce commentaire

    Rendre les plastiques "sûrs" c'est bien, mais ils devraient aussi rendre leurs produits sûrs !

  • Fil le 16.01.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bonne nouvelle mais on peut aussi dire , il était temps