«Historique»

23 novembre 2021 19:11; Act: 23.11.2021 19:46 Print

Pour nous protéger, la Nasa va dévier un astéroïde

Dans la nuit de mardi à mercredi, la Nasa va faire décoller une mission inédite pour dévier la trajectoire d'un astéroïde, histoire de se préparer pour l'avenir.

Sur ce sujet
Une faute?

C’est un scénario digne d’Hollywood et pourtant bien réel. La Nasa s’apprête à faire décoller, dans la nuit de mardi à mercredi, une mission inédite: en projetant un vaisseau à 24 000 km/h contre un astéroïde, elle espère en modifier sa trajectoire et ainsi aider l’humanité à se protéger d’une potentielle collision à l’avenir. Ce test «sera historique», a déclaré lors d’une conférence de presse Tom Statler, scientifique de la Nasa participant à cette mission. «Pour la première fois, l’humanité va changer le mouvement d’un corps céleste naturel dans l’espace.»

Il ne s’agit que d’une répétition générale, l’astéroïde visé ne représentant en rien une menace pour la Terre. Mais l’objectif est pris très au sérieux par l’agence spatiale américaine. Elle répertorie actuellement un peu plus de 27 500 astéroïdes de toutes tailles proches de la Terre et «aucun d’entre eux ne représente une menace dans la centaine d’années à venir», a rassuré Thomas Zurbuchen, directeur pour les missions scientifiques à la Nasa.

Se protéger d’une menace future

Mais les experts estiment qu’ils n’ont connaissance que de 40% des astéroïdes mesurant 140 mètres et plus, la majorité restant encore à découvrir. L’idée est donc de développer une technique pour s’en protéger en cas de menace future. La mission, baptisée DART (fléchette, en anglais), décollera depuis la base californienne de Vandenberg à bord d’une fusée Falcon 9 de SpaceX, à 22h21 locales mardi (06h21 GMT mercredi).

Le vaisseau est plus petit qu’une voiture, flanqué de deux longs panneaux solaires. Il doit frapper à l’automne prochain, dans environ dix mois, un astéroïde de la taille d’un terrain de football (environ 160 mètres de diamètre), qui sera alors situé à onze millions de kilomètres de la Terre.

Une lune autour d’un astéroïde

L’astéroïde s’appelle Dimorphos et est en fait une lune, en orbite autour d’un astéroïde plus grand, nommé lui Didymos (780 mètres de diamètre). Pour faire le tour du gros astéroïde, Dimorphos met actuellement 11 heures et 55 minutes. Les scientifiques s’attendent à réduire son orbite, d’environ 10 minutes. «C’est un très petit changement, mais cela pourrait être tout ce dont nous avons besoin pour dévier un astéroïde ayant une trajectoire de collision avec la Terre, si nous avions un jour à le faire, à condition que nous découvrions cet astéroïde assez tôt», a expliqué Tom Statler.

L’effet exact qu’aura l’impact n’est pas connu pour le moment, car il dépend notamment de la composition de l’astéroïde. C’est ce changement de trajectoire précis, qui sera ensuite mesuré à l’aide de télescopes depuis la Terre, que les scientifiques veulent déterminer. Les résultats serviront aux calculs pour aider à déterminer, à l’avenir, quelle masse doit être projetée contre un type d’astéroïde donné pour provoquer une déviation suffisante.

Explosion

Dimorphos est-il fait de roches solides ou plus poreuses? Les scientifiques n’en savent rien, et l’astéroïde n’apparaîtra sur les images transmises par le vaisseau qu’une heure seulement avant la collision. Sa forme, ronde ou oblongue, ne sera claire que 2 minutes avant. Puis l’explosion, et le silence radio.

Les images suivantes viendront d’un petit satellite développé par l’Agence spatiale italienne. Il sera lâché par le vaisseau principal dix jours avant l’impact et utilisera son système de propulsion pour dévier légèrement sa propre trajectoire. Trois minutes après la collision, il survolera Dimorphos, afin d’observer l’effet du choc et, avec un peu de chance, le cratère à la surface.

Impact cinétique

L’orbite du gros astéroïde Didymos autour du Soleil pourrait elle aussi être légèrement modifiée, du fait de la relation gravitationnelle avec sa lune. Mais tellement peu que le changement ne pourra pas être mesuré. Aucune chance, donc, que l’astéroïde soit placé sur une nouvelle trajectoire potentiellement dangereuse pour la planète bleue. Le coût total de la mission – la première mission interplanétaire lancée par la société d’Elon Musk pour la Nasa – est de 330 millions de dollars.

D’autres techniques sont envisagées pour dévier un astéroïde. Par exemple en procédant à une explosion nucléaire près de l’un d’eux, non pour le détruire mais pour en dévier par ricochet la trajectoire. La force gravitationnelle d’un vaisseau, volant proche d’un astéroïde durant une longue période, pourrait aussi être utilisée.

Mais la technique testée ici, dite à impact cinétique, est de loin la plus mature. À condition qu’elle fasse ses preuves lors de cet essai.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Armageddon le 23.11.2021 19:58 Report dénoncer ce commentaire

    Bon préparez-vous à une collision quoi...

  • michel23 le 23.11.2021 19:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si maintenant on se croit capable de modifier les règles de l’équilibre spatial, on n’en connaît pas les conséquences !!! C’est presque la folie qui est maîtresse de l’humanité.

  • john 62 le 23.11.2021 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils n’arrivent plus à foutre la merde sur terre ils ont trouvé une autre aire de jeu

Les derniers commentaires

  • l'Aspirateur sans Fil Tesla le 24.11.2021 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Pour réduire la pauvreté sur Terre, nous sommes nettement moins présents. Allez Elon, tu vas y arriver !

  • CRASH le 24.11.2021 08:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même bizarre qu'on nous dise toujours "...histoire de se préparer pour l'avenir...". Et si l'avenir était maintenant?

  • philou le 24.11.2021 00:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient laisser tomber l’astéroïde sur la planète ???? terre cela réglerai sûrement beaucoup de problèmes (phil.L.H)

  • Luis le 23.11.2021 23:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et oui les Russes ont éliminé un satellite, avec une fusée mac 10. maintenant les USA veillent faire mieux dévier un machin truc.Enfin qui croit vivra,

  • attachez vos ceintures .... le 23.11.2021 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    provoc' avec les consequences qu on connait