«Mort» d’une galaxie lointaine

12 janvier 2021 12:39; Act: 12.01.2021 13:04 Print

Sa lumière a mis 9 milliards d'années pour nous arriver

La fin d'une galaxie lointaine a été observée par le télescope Alma de l’Observatoire européen austral (ESO), au Chili. Il s’agit de la première «mort» de ce genre observée.

storybild

D2299 «est en train d'expulser plus de la moitié de son gaz, son fuel pour la formation des étoiles», à un rythme phénoménal, équivalent à la masse de 10 000 soleils par an. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des astronomes ont pu observer pour la première fois une galaxie lointaine en train de «mourir» après avoir perdu environ la moitié du gaz lui servant à fabriquer des étoiles, selon une étude parue lundi. Les données recueillies par le télescope Alma de l’Observatoire européen austral (ESO), au Chili, laissent penser que ce phénomène, attribué d’ordinaire à l’effet d’un trou noir, résulte ici de la collision de cette galaxie avec une autre.

«ID2299» est si lointaine que sa lumière a mis 9 milliards d’années pour arriver jusqu’à nous. Elle est observée quand l’Univers, vieux de 13 milliards d’années, n’en avait que 4,5.

Du gaz qui deviendra étoiles

Cette galaxie de forme elliptique «est en train de vivre un phénomène assez extrême, jamais observé à une telle distance», explique Emanuele Daddi, astrophysicien au Centre de recherche nucléaire de Saclay (qui dépend du CEA), coauteur de l’étude parue dans Nature Astronomy et menée par Annagrazia Puglizi, de l’Université britannique de Durham.

ID2299 «est en train d’expulser plus de la moitié de son gaz, son fuel pour la formation des étoiles», à un rythme phénoménal, équivalent à la masse de 10 000 soleils par an, a-t-il expliqué. Et ce tout en continuant à consommer ce même gaz pour produire des étoiles à un rythme très élevé, avec une masse équivalente à environ 550 fois notre soleil. À titre de comparaison, notre galaxie, la Voie lactée, en produit l’équivalent de trois par an.

Stérile «très bientôt», à l’échelle cosmique

Dans ces conditions, la galaxie devrait devenir stérile en quelques dizaines de millions d’années, un rien de temps à l’échelle cosmique. L’étude rappelle que jusqu’ici, on a expliqué une telle «fuite» de gaz par l’effet de vents provoqués par la formation d’étoiles ou l’activité d’un trou noir supermassif situé dans le noyau galactique.

Mais «on a pu montrer qu’un autre mécanisme est à l’œuvre, avec une collision de galaxies qui a déjà eu lieu», selon Emanuele Daddi.

Découverte «par chance»

Pour Chiara Circosta, coautrice de l’étude et chercheuse au University College de Londres, citée dans un communiqué de l’ESO, l’observation réalisée avec Alma «jette une lumière nouvelle sur les mécanismes stoppant la formation des étoiles, dans des galaxies lointaines».

En astronomie, l’observation d’objets lointains revient à étudier les temps anciens, quand on suppose que se sont formées les galaxies. La découverte a été faite par chance, au cours de l’observation par Alma d’une centaine de galaxies lointaines pour étudier les propriétés des nuages de gaz froids qu’elles contiennent.

Fusion avec une consœur

Grâce aux données récoltées en l’espace de quelques minutes, les scientifiques ont conclu que la «fuite» de gaz résultait d’une fusion d’ID2299 avec une consœur. Cette fusion «a compacté les gaz dans une région très petite, qui est train de produire une flambée d’étoiles», explique Emanuele Daddi. Mais «comme une partie des gaz est comprimée, une autre s’échappe, c’est le revers de la médaille», ajoute-t-il.

Ce rythme d’éjection, qui a déjà vidé la galaxie de 46% de sa masse de gaz moléculaire, est trop rapide, «même s’il se mesure en dizaine de millions d’années», pour que suffisamment de gaz retombe ensuite et qu’ID2299 recommence à former des étoiles. Mais après? «On ne sait jamais ce qui peut se passer un milliard d’années plus tard», termine l’astrophysicien.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Couette le 12.01.2021 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    9 milliards d’années pour arriver jusqu’à nous, de notre point de vue. Mais du point de vue du photon, le voyage a été quasi instantané; on pourrait dire que pour lui ça vient de se produire :)

  • ni pour ni contre le 12.01.2021 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quand en parle de l'Univers , les estimations mathématiques des scientifiques me laisse toujours perplexe ?

  • murdok le 12.01.2021 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que certains s’impatientent quand la lumière ne s’allume pas tout de suite. L’échelle de l’univers nous remet à notre place.

Les derniers commentaires

  • murdok le 12.01.2021 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que certains s’impatientent quand la lumière ne s’allume pas tout de suite. L’échelle de l’univers nous remet à notre place.

  • Couette le 12.01.2021 15:48 Report dénoncer ce commentaire

    9 milliards d’années pour arriver jusqu’à nous, de notre point de vue. Mais du point de vue du photon, le voyage a été quasi instantané; on pourrait dire que pour lui ça vient de se produire :)

    • @Couette le 12.01.2021 21:52 Report dénoncer ce commentaire

      Pas du tout, les photons ont mis 9 milliard d'années pour effectuer le parcours. C'est d'ailleurs ce qui permet d'observer l'histoire de l'univers, plus tu regardes loin, plus c'est vieux. Il y a plein d'étoiles qu'on observe en ce moment et qui n'existent peut-être plus alors que leur lumière nous parvient toujours.

    • Univers le 13.01.2021 00:16 Report dénoncer ce commentaire

      Exact, c'est pour ça qu'on parle d'années-lumières de distance !

    • Prof Raoult le 13.01.2021 07:31 Report dénoncer ce commentaire

      Couette a loupé quelques cours de physique...

    • Macadamia le 13.01.2021 09:35 Report dénoncer ce commentaire

      @Couette: Bien vu gars. La culture c'est comme la confiture. Moins on en a, plus on l'étale.

    • Machin le 13.01.2021 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ouais, distances, années, tout ça c'est relatif!

  • ni pour ni contre le 12.01.2021 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Quand en parle de l'Univers , les estimations mathématiques des scientifiques me laisse toujours perplexe ?

    • Univers le 13.01.2021 00:19 Report dénoncer ce commentaire

      Pourtant c'est plus fiable que les news sur facebook :)

    • Napier le 13.01.2021 08:07 Report dénoncer ce commentaire

      ça laisse perplexe sortout quand on ne les comprend pas.

  • Phil le 12.01.2021 13:23 Report dénoncer ce commentaire

    C'est le rechauffement climatique c'est sûr!

    • Martin le 12.01.2021 19:00 Report dénoncer ce commentaire

      ??? ça n'a rien avoir

    • Macadamia le 13.01.2021 08:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Martin: l'hironie ou le second degré???? ça te parle?