Espace

14 juillet 2020 12:38; Act: 14.07.2020 13:26 Print

Sa mission? Chasser les microbes sur Mars

Les États-Unis lanceront le 30 juillet vers Mars leur rover le plus sophistiqué, un grand véhicule à six roues baptisé Perseverance, pour tenter d'y déterrer des preuves de vie.

Sur ce sujet
Une faute?

Le rover Perseverance, le plus sophistiqué jamais lancé par les États-Unis, est un grand véhicule à six roues baptisé. Il décollera le 31 juillet, direction la Planète rouge, pour tenter d'y déterrer des preuves qu'il y a trois milliards et demi d'années, d'authentiques microbes grouillaient dans ses rivières. Le voyage interplanétaire durera plus de six mois et, si le robot atterrit sans dommage, il commencera une exploration scientifique de plusieurs années dans le but de prélever et de conditionner plusieurs dizaines d'échantillons de roches qui seront récupérés par un futur robot et rapportés sur Terre en 2031.

Perseverance prend la suite des quatre glorieux rovers, tous américains, qui ont depuis la fin des années 1990, avec l'aide de satellites et de robots fixes, transformé notre connaissance de Mars en prouvant que la planète rouge n'avait pas toujours été la sèche et froide planète actuelle. Mars a bien eu autrefois les ingrédients de la vie: de l'eau, des composés organiques et un climat favorable. Dans les échantillons que prélèvera Perseverance, les scientifiques espèrent découvrir des fossiles de bactéries ou d'autres microbes et confirmer que la vie a effectivement jailli sur Mars.

Pas de retard malgré la crise

La Nasa télétravaille depuis des mois à cause de la pandémie de Covid-19, mais le calendrier n'a pas dérapé pour cette mission à 2,7 milliards de dollars. «C'est l'une des deux missions que nous avons protégées pour être certains de lancer en juillet», a dit le patron de la Nasa, Jim Bridenstine. La Terre et Mars sont du même côté du Soleil tous les 26 mois, une fenêtre à ne pas manquer.

Seuls les Américains ont réussi à faire atterrir des robots intacts sur Mars: quatre atterrisseurs (fixes), et quatre rovers (Pathfinder, Spirit, Opportunity et Curiosity, le seul encore en vie). Ce n'est que dans les vingt dernières années que l'on a confirmé que la planète a eu des océans, des rivières et des lacs. La présence de molécules organiques complexes n'a été confirmée que par Curiosity, mais les appareils à son bord ne peuvent conclure sur leur éventuelle origine biologique.

Les tout premiers atterrisseurs américains Viking 1 et 2 avaient tenté de découvrir la vie dès 1976, mais un peu au hasard. «Les expériences de détection de la vie furent un échec total», raconte à l'AFP, G. Scott Hubbard, qui lança dans les années 2000 le programme actuel d'exploration martienne. La Nasa avait donc décidé de procéder par étapes: par l'étude des sols, l'analyse chimique et moléculaire des roches, et de multiples observations satellitaires, les géologues et astrobiologistes ont progressivement compris où l'eau avait coulé, et quelles zones auraient pu être propices à la vie. «Comprendre où Mars aurait pu être habitable dans le passé, et quelles empreintes de vie on cherche, étaient des étapes nécessaires à l'envoi d'une mission, très chère, à cet endroit soigneusement choisi pour y collecter des échantillons», dit Scott Hubbard.

Des microbes vieux de milliards d’années

Perseverance atterrira le 18 février 2021 dans le cratère de Jezero, où une rivière se déversait il y a 3 à 4 milliards d'années, déposant boues, sables et sédiments «dans l'un des deltas les mieux préservés de la surface de Mars», selon Katie Stack Morgan, de l'équipe scientifique. Sur Terre, on a trouvé, fossilisés dans les roches de deltas similaires, des microbes vieux de milliards d'années.

Le rover fait trois mètres de long, pèse une tonne, a des yeux (19 caméras), des oreilles (deux micros), et un bras robotique de deux mètres. Les instruments les plus importants sont deux lasers et un rayon X qui, projetés sur des roches, aideront à analyser leur composition chimique et moléculaire, et à repérer d'éventuels composés organiques. À bord se trouve aussi un mini-hélicoptère expérimental de 1,8 kg, Ingenuity, qui tentera le premier vol d'un hélicoptère sur une autre planète.

Perseverance ne pourra probablement pas dire qu'une roche contient d'anciens microbes. Pour en avoir le cœur net, il faudra découper sur Terre les échantillons en tranches ultra-fines à l'aide d'énormes appareils, pour y distinguer peut-être les traces microscopiques d'anciens organismes. «Atteindre un vrai consensus scientifique que la vie a existé sur Mars nécessitera le retour de l'échantillon, quoiqu'on observe avec Mars 2020», dit à l'AFP Ken Williford, responsable adjoint du projet scientifique.

Il ne faut pas s'attendre, dit-il avec un peu de regret, à trouver d'anciennes coquilles fossilisées: les scientifiques pensent que la vie, si elle a existé sur Mars, n'a pas eu le temps d'évoluer en des formes complexes avant que la planète ne sèche complètement.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Coco le 16.07.2020 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de jeter de l'argent dans l'espace, ils devraient le dépenser sur terre c'est là que, on vit pas sur mars.

  • ggg le 15.07.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y aurait pas le coronavirus a chasser d’abord plutôt que d’aller voir ailleurs ?

  • befa le 14.07.2020 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Serais bien de les chasser sur terre les microbes !!!!!!!

Les derniers commentaires

  • Coco le 16.07.2020 09:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au lieu de jeter de l'argent dans l'espace, ils devraient le dépenser sur terre c'est là que, on vit pas sur mars.

  • ggg le 15.07.2020 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y aurait pas le coronavirus a chasser d’abord plutôt que d’aller voir ailleurs ?

  • TontonB le 14.07.2020 19:34 Report dénoncer ce commentaire

    Retour d'échantillons ... donc s'il y a des microbes sur Mars on va bien les ramener sur Terre ... évidemment personne ici n'a d'immunité contre des microbes martiens

  • befa le 14.07.2020 17:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Serais bien de les chasser sur terre les microbes !!!!!!!

  • NASA Never A Space Adventure le 14.07.2020 14:22 Report dénoncer ce commentaire

    Superbes images de synthèse comme d'habitude...les images s'améliore quand même !!!