Espace

24 avril 2019 09:43; Act: 24.04.2019 10:00 Print

Un «battement de cœur» détecté sur Mars

Un premier séisme martien a été enregistré sur la planète rouge. Cela doit permettre, à terme, d'en apprendre plus sur son histoire.

storybild

II reste à confirmer que le tremblement enregistré trouve bien son origine à l'intérieur de la planète.

Sur ce sujet
Une faute?

«Un signal sismique faible mais distinct»: le sismomètre français SEIS déployé sur Mars dans le cadre de la mission américaine InSight a capté, le 6 avril, son premier séisme martien, a annoncé mardi l'agence spatiale française Cnes. «C'est formidable d'avoir enfin le signe qu'il existe encore une activité sismique sur Mars», s'enthousiasme dans un communiqué Philippe Lognonné, chercheur de l'Institut de physique du globe de Paris. «Nous avons attendu notre premier séisme martien pendant des mois», ajoute le père du précieux instrument.

Le sismomètre SEIS (Seismic Experiment for Interior Structure), dont la responsabilité technique et scientifique est française, avait été déposé le 19 décembre 2018 sur le sol martien grâce à un bras automatique de l'atterrisseur d'InSight arrivé sur la planète rouge, le 26 novembre. Son objectif? Écouter battre le cœur de Mars et, séisme après séisme, en apprendre plus sur l'histoire de sa formation survenue il y a des milliards d'années.

Si selon Bruce Banerdt, responsable scientifique de la mission au sein de la NASA, le tremblement, survenu au 128e jour martien de la mission, «marque la naissance officielle d'une nouvelle discipline: la sismologie martienne», il s'avère trop faible pour fournir des données utiles sur l'intérieur de Mars. Et, selon les scientifiques, il reste également à confirmer que le tremblement enregistré trouve bien son origine à l'intérieur de la planète et n'est pas dû à l'effet du vent ou à d'autres sources de bruit parasite. Trois autres signaux, mais bien plus faibles que celui du 6 avril, ont été détectés au cours des deux derniers mois.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • AlainS le 24.04.2019 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super, on rencontrera Ulysse 31 et Nono le petit robot :>

  • sandra le 24.04.2019 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    il, elle est en vie, super

  • zozo le 24.04.2019 15:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une blague

Les derniers commentaires

  • zozo le 24.04.2019 15:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est une blague

  • AlainS le 24.04.2019 14:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Super, on rencontrera Ulysse 31 et Nono le petit robot :>

  • sandra le 24.04.2019 13:44 Report dénoncer ce commentaire

    il, elle est en vie, super

  • Jimmy le 24.04.2019 13:32 Report dénoncer ce commentaire

    En route vers mars... dans quelques années tous le monde sera rivé sur l'espace pour exploiter les ressources.

  • Gaston Schneider le 24.04.2019 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Il est impératif que le Luxembourg soit au rendez-vous de la colonisation de Mars.