Astronomie

15 janvier 2020 09:16; Act: 15.01.2020 10:24 Print

Une supernova en formation juste sous notre nez?

La luminosité de l'un des astres les plus brillants de la Voie lactée a chuté de manière drastique depuis mi-novembre. Plusieurs hypothèses sont sur la table.

storybild

L'étoile Bételgeuse faiblit. (photo: P. Kervella)

Sur ce sujet
Une faute?

L'étoile géante Bételgeuse a vu sa luminosité chuter depuis quelques semaines. L'événement met les astronomes en effervescence, car il pourrait annoncer son explosion en supernova, phénomène rarissime dans notre galaxie. Située dans la constellation d'Orion, cette «super géante rouge», presque mille fois plus grosse que le Soleil, brille intensément dans le ciel d'hiver, où elle est visible à l'œil nu grâce à sa couleur orange.

L'étoile figurait parmi les dix les plus brillantes de la galaxie, mais depuis la mi-novembre, «sa luminosité a chuté de manière drastique, de l'ordre de 70%», explique à l'AFP Pierre Kervalla, de l'Observatoire de Paris - PSL. Alertés par des observateurs amateurs, des astronomes ont déclenché en décembre une vaste campagne d'observation, mobilisant les plus grands télescopes de la planète, dont le Very Large Telescope au Chili.

«C'est l'ébullition! Nous avons monté un groupe de recherche à travers le monde pour utiliser tous les instruments capables d'imager la surface de Bételgeuse», témoigne Eric Lagadec, du laboratoire Lagrange de l'observatoire de la Côte d'Azur. Des centaines d'astronomes amateurs sont mis à contribution, et «passent leurs nuits dans leurs jardins ou leurs sites d'observation favoris», afin d'apporter des mesures complémentaires, raconte ce chercheur CNRS.

«Écho de lumière»

Plusieurs hypothèses sont avancées: il pourrait s'agir d'une éjection de gaz formant de la poussière et cachant le rayonnement, ou alors de la mort de Bételgeuse. Ce dernier scénario se solderait par une explosion en supernova. S'il semble peu probable dans un avenir proche, il fait rêver les astronomes: l'astre en fin de vie n'ayant plus de «carburant» (issu de la fusion nucléaire), son cœur s'effondrerait sur lui-même et formerait une étoile à neutrons, un objet très compact qui crée une onde de choc disloquant complètement l'étoile, le tout en quelques heures seulement.

Depuis la Terre, on observerait alors à l'œil nu un point aussi brillant que la Lune dans la voûte céleste diurne et nocturne. À cela s'ajouterait un joli spectacle, «celui d'un écho de lumière se propageant autour, comme des ronds dans l'eau», précise Pierre Kervalla. Au bout de plusieurs semaines, ce point disparaîtrait et formerait une nébuleuse, visible dans le ciel pendant des milliers d'années, à l'instar de celle du Crabe, résidu de la supernova survenue en 1054 qui fut rapportée par des astronomes chinois.

«Un spectacle inoubliable»

«Ce serait un spectacle inoubliable pour l'humanité entière. J'espère pouvoir voir une supernova de mon vivant», confie Eric Lagadec. Car ce phénomène n'arrive qu'une fois par siècle dans la Voie lactée, et la dernière formation de supernova observée remonte à 1604. L'explosion de Bételgeuse est attendue puisque l'astre, âgé de «seulement» 10 millions d'années, est bel et bien en fin de vie. Mais il est difficile de prédire précisément quand elle mourra, car il n'existe aucun signe annonciateur.

«C'est un peu comme un séisme, la veille de l'explosion, l'étoile sera pareille», souligne Pierre Kervalla. Cela pourrait donc arriver dans les semaines qui viennent comme dans 100 000 ans. Quoi qu'il en soit, cela serait sans danger pour notre planète, dont Bételgeuse est distante de 600 années-lumière. «Si on la voit exploser d'ici, cela signifiera que l'explosion a eu lieu physiquement il y a 600 ans», rappelle Pierre Kervalla.

Sur le plan scientifique, l'événement permettrait aux astronomes de suivre directement, et pour la première fois de l'histoire, les différentes phases de l'explosion, une précieuse jauge pour mesurer l'expansion de l'Univers. On comprendrait aussi ce qui va arriver à la future génération d'étoiles.

(L'essentiel/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge, une fois le 15.01.2020 11:00 Report dénoncer ce commentaire

    Super article.Dommages qu'ils sont peu fréquents. Je pense qu'il n'y aura pas des masses de commentaires...Ben oui, on s'en doute.

  • nico le 15.01.2020 12:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'espère qu'on pourra en profiter

  • Madame Soleil le 15.01.2020 13:07 Report dénoncer ce commentaire

    Un spectacle très rare et magnifique, c'est sur! D'ailleurs, on n'entends plus parler des éruption solaires, qui, rappelons le quand-même, provoquent des dysfonctionnements au niveau électrique. Je me demandes ce qui arrivera, avec les buses, les trains, les bateaux, les avions et toutes ces voitures électriques, le jour où on aura droit à une éruption de plusieurs jours! Une autre raison de rouler le plus longtemps possible avec mon essence... :-)

Les derniers commentaires

  • lactée le 16.01.2020 05:42 Report dénoncer ce commentaire

    Tout a déjà eu lieu puisque nous sommes à 650 années lumière. Ce que l'on apperçoit aujourd'hui s'est donc passé il y a 650 ans... Donc si nous devons subir les contre coup d'une super nova, la matière ne pouvant aller à la vitesse de la lumière, je penses qu'on devrait subirle contre-coup d'ici plusieurs centaines de siècles.... D'ici la nous aurons la technologie pour créer un bouclier magnétique géant j'espère...

  • Diego le 15.01.2020 21:15 Report dénoncer ce commentaire

    Selon certains scientifiques l intensité ne baisse pas dans le spectre infrarouge. Donc très peu problème que ça se produise. A voir ne jamais dire jamais

  • lilou le 15.01.2020 19:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espère la voir de mon vivant

  • John le rouge le 15.01.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

    De notre point de vue, Bételgeuse apparait telle qu'elle était il y a 600 ans... Mais du point de vue du photon émis, il ne met qu'un instant à nous parvenir; donc si explosion il y a, on sera spectateur de l’évènement en direct... du point de vue du photon :)

    • Heu NON le 15.01.2020 16:26 Report dénoncer ce commentaire

      Les photons vont à la vitesse de la lumière, donc comme l'étoile se situe a 600 années lumière de notre terre, il faut 600 ans aux photons pour venir jusqu’à nous...

    • Octo le 15.01.2020 22:30 Report dénoncer ce commentaire

      Oui, mais justement, en vertu de la théorie de la relativité, le temps s'écoule beaucoup plus lentement pour le photon, qui va à la vitesse de la lumière, que pour nous. Ce qui représente 600 ans pour nous n'est qu'une fraction de seconde pour lui... Oui, c'est contre-intuitif.

    • Stéphanie le 15.01.2020 22:37 Report dénoncer ce commentaire

      @heu non Merci pour la correction. La physique c est pas toujours simple.

    • Marcel le 16.01.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

      @octo la relativité c est pas ça. C est une histoire de masse. Aller voir Wikipedia. Et même, si pour nous il met 600ans à venir. Et que lui ne voit que 1s comme vous le pensez. On voit donc de la lumière emise il y a 600ans pour nous observateurs. Et pas une seconde...

  • Anonymous le 15.01.2020 13:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    il y a le site FUTURA qui est très complets sur les dernières nouvelles scientifiques du ca interesse quelqu'un