Découverte en Australie

03 octobre 2019 10:14; Act: 03.10.2019 13:13 Print

Voici un des champignons les plus dangereux

L'un des champignons les plus dangereux au monde, nommé «cornes de daim rutilantes», a été découvert pour la première fois dans l'extrême-nord de l'Australie.

storybild

Des décès ont été signalés par le passé en Corée et au Japon, mais il n'avait jamais été découvert en Australie, loin de sa zone d'origine. (photo: Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

L'un des champignons les plus dangereux au monde, nommé «cornes de daim rutilantes», a été découvert pour la première fois dans l'extrême-nord de l'Australie, soit à des milliers de kilomètres des montagnes japonaises et coréennes, sa zone d'origine. Le spécimen de «podostroma cornu-damae» a été trouvé par un photographe dans une banlieue de Cairns, dans le Queensland, avant d'être identifié par des chercheurs, a annoncé jeudi l'Université James Cook (JCU).

Des décès ont été signalés par le passé en Corée et au Japon, en l'occurrence des personnes qui avaient pris ces «cornes de daim rutilantes», d'une couleur rouge vif, pour d'autres champignons entrant dans la médecine traditionnelle, et l'avaient consommé en infusion.

Dégâts au cerveau ou même la mort

Matt Barrett, mycologiste à la JCU, a déclaré que la découverte du champignon en Australie étendait «considérablement» son aire de répartition. Les «cornes de daim rutilantes» sont le seul champignon connu dont les toxines peuvent être absorbées au travers de la peau. Sa consommation peut générer des vomissements, des diarrhées, de la fièvre et divers symptômes qui, sans traitement, peuvent se solder par des défaillances d'organes ou des dégâts au cerveau et entraîner la mort.

«Le fait que nous puissions trouver dans notre jardin des champignons aussi singuliers et importants sur le plan médical que les cornes de daim rutilantes montre que nous avons encore beaucoup à apprendre au sujet des champignons dans le Nord de l'Australie», a dit M. Barrett.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • ah bon le 03.10.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous mangez bien des carottes ou des citrouilles, qui ont des formes et des couleurs singulières, non ???

  • Port Salut le 03.10.2019 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Faut être motivé, vu la couleur pour manger ça !

  • Motivation le 03.10.2019 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ce pays est plein de trucs qui veulent te manger, te piquer, t'enpoisonner , meme les mouches veulent votre peau

Les derniers commentaires

  • Motivation le 03.10.2019 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    Ce pays est plein de trucs qui veulent te manger, te piquer, t'enpoisonner , meme les mouches veulent votre peau

  • ah bon le 03.10.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vous mangez bien des carottes ou des citrouilles, qui ont des formes et des couleurs singulières, non ???

    • Port Salut 2 le 03.10.2019 17:05 Report dénoncer ce commentaire

      C'est vrai, mais c'est orange alors que le champignon tire beaucoup vers le rouge, ce qui le rend plus ... agressif

  • Port Salut le 03.10.2019 13:40 Report dénoncer ce commentaire

    Faut être motivé, vu la couleur pour manger ça !