Perturbateurs endocriniens

20 avril 2017 08:47; Act: 20.04.2017 09:03 Print

Nos enfants sont-​​ils «tous contaminés»?

Des traces de dizaines de perturbateurs endocriniens ont été retrouvés dans les cheveux d'enfants de 10 à 15 ans, selon une étude publiée mercredi.

storybild

Si le bisphénol A a disparu, son remplaçant, le bisphénol S présente les mêmes dangers. (photo: AFP)

  • par e-mail
Sur ce sujet

L'association 60 millions de consommateurs a fait analyser par un laboratoire indépendant une mèche de cheveux d'un panel de 43 enfants et adolescents de 10 à 15 ans, habitant «sur tout le territoire» français, tant en ville qu'en milieu rural, pour y rechercher 254 substances «répertoriées comme des perturbateurs endocriniens potentiels ou avérés». Les résultats, publiés dans son magazine en kiosques ce jeudi, montrent que des polluants ont été détectés dans les cheveux de tous les jeunes participants: 23 à 54 molécules ont été retrouvées selon les enfants (34 en moyenne). Des résultats qui «suggèrent fortement» que les petits Français sont «tous contaminés», s'alarme le magazine.

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des substances présentes dans de nombreux produits du quotidien (cosmétiques, jouets, peintures, contenants alimentaires...), qui perturbent le système hormonal et peuvent générer maladies et anomalies. Parmi les sept grandes familles de polluants recherchées, des phtalates et des pesticides étaient présents dans tous les échantillons analysés, tandis que bisphénols, PCB, hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), métaux lourds et retardateurs de flamme bromés (PBDE) ont été retrouvés chez une partie des enfants.

Même des produits interdits depuis 1987

Le bisphénol A, PE avéré, n'a été retrouvé que dans 20% des échantillons, preuve de «l'efficacité» de son interdiction en France dans tous les contenant alimentaires depuis 2015, selon 60 Millions de consommateurs. En revanche, le bisphénol S, utilisé en substitution, était présent dans 98% des échantillons, une «mauvaise nouvelle» pour l'association, car il est «fortement suspecté» d'avoir les mêmes effets sur la santé que son prédécesseur.

60 Millions pointe aussi la présence chez plus de 70% des enfants de HAP, des substances issues de la combustion classées PE potentiels et, pour certaines, cancérigènes possibles. Autre point inquiétant, la persistance dans les analyses de PCB, retrouvés chez tous les enfants sauf un, alors qu'ils sont interdits en France depuis... 1987.

L'Union européenne peine actuellement à se mettre d'accord sur une définition des PE qui permettrait de prendre des mesures réglementaires pour limiter leur impact sur la santé.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • lou le 20.04.2017 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est un vrai problème, il faut absolument trouvé une solution. Avec notre mode de vie, on empoisonne la planète et on empoisonne nos enfants. Moi je dis stop!!!!

  • petitevoix le 20.04.2017 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui on doit tout ça au système d'abord le business et après la santé Ça c'est Brussels !! Bravo de laisser entrer une agriculture intensive et le géant qui on connais tous intouchable contre la destruction humaine

  • jimbo le 20.04.2017 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Y'a pas que les les enfants qui sont contaminés.. tout le monde..

Les derniers commentaires

  • jimbo le 20.04.2017 16:55 Report dénoncer ce commentaire

    Y'a pas que les les enfants qui sont contaminés.. tout le monde..

  • petitevoix le 20.04.2017 09:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui on doit tout ça au système d'abord le business et après la santé Ça c'est Brussels !! Bravo de laisser entrer une agriculture intensive et le géant qui on connais tous intouchable contre la destruction humaine

    • @petitevoix le 20.04.2017 10:40 Report dénoncer ce commentaire

      C'est toujours facile de blamer Bruxelles. Mais savez-vous que si l'UE a du mal à trouver un accord, c'est parce-qu'un grand nombre de gouvernements nationaux (à savoir nos et vos politiciens) bloquent tout accord ? Mais visiblement, eux, ils savent détourner l'attention et le peuple n'y voit que du feu.

    • Flo Qn le 20.04.2017 12:47 Report dénoncer ce commentaire

      Pas d'accord. Ils ne votent pas toujours dans l'intérêt de la population, voir les récents accords sur le glyphosate ou le tabac !

    • le sage le 20.04.2017 17:48 Report dénoncer ce commentaire

      Cela a tout d'abord à voir avec le manque de règles et la force des lobbies des multinationales !

    • peropani le 21.04.2017 07:42 Report dénoncer ce commentaire

      arrete de blammer Brux, en 87 ce n'était pas encore le cas, mais bon , on peut quand meme le faire ;) ce n'est pas faux. de toute façon tout est contaminé, meme le savon, le seul qui soit normal, c'est le savon de marseille

  • lou le 20.04.2017 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est un vrai problème, il faut absolument trouvé une solution. Avec notre mode de vie, on empoisonne la planète et on empoisonne nos enfants. Moi je dis stop!!!!

    • Perplexe le 20.04.2017 10:06 Report dénoncer ce commentaire

      Voter les sans partie si vous voulez que cela change ce n'est pas macron qui prendras soin de vous