Tourisme

10 juillet 2020 09:00; Act: 29.07.2020 10:48 Print

En randonnée dans les Ardennes luxembourgeoises

ARDENNES - Le grand Nord du Luxembourg, sa nature abondante et ses châteaux peuvent être découverts à la force du mollet, à pied ou à vélo.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Hauts plateaux offrant des vues panoramiques, vallées sinueuses, denses forêts, parcs naturels… traversées de sentiers et de pistes cyclables, balisés ou non, reliant de jolis villages les uns aux autres, les Ardennes luxembourgeoises ou Éislek, au nord du Luxembourg, sont propices à une plongée en pleine nature, dans la brume du matin ou sous un beau soleil, à pied ou à vélo.

Le randonneur lacera ses chaussures de marche pour s'aventurer hors de son quotidien sur l'Escapardenne en moyenne montagne. En suivant ce grand itinéraire qui l'emmène jusqu'en Belgique, il longera des ruisseaux, étangs, champs fraîchement coupés, apercevra peut-être un chevreuil, reprendra des forces dans une crêperie ardennaise.

Cyclisme ou sports nautiques

Le long de la Sûre et de l'Our, dans les parcs naturels du Luxembourg, des itinéraires permettent notamment de découvrir l'habitat d'espèces menacées, comme la moule perlière d'eau douce. À vélo, le Nord verdoyant du Luxembourg offre aux cyclistes de tous les niveaux une variété de paysages et circuits assez grande pour bien s'amuser. La Vennbahn se fraye un chemin à travers l'Allemagne, la Belgique et le Luxembourg. Celle-ci suit, sur 125 km, le tracé d'anciennes lignes ferroviaires. Le cycliste traversera tranquillement des gares isolées où les wagons stationnés ou les systèmes de signalisation se sont gelés dans le temps. L'Éislek seule comprend seize itinéraires de VTT qui mènent à travers forêts et vallées profondes, en passant près d'imposants châteaux.

Et pour les sportifs qui n'en ont jamais assez, il y a les lacs de la Haute-Sûre et de Weiswampach pour piquer une tête, faire quelques brasses ou s'adonner à des sports nautiques.

(Séverine Goffin/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.