Tourisme au Luxembourg

15 mai 2019 09:00; Act: 15.05.2019 09:39 Print

Le Guttland, riche en histoire et verdure

LUXEMBOURG - Situé juste aux portes de la capitale, le Guttland est une région très verdoyante et fortement chargée en histoire.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

De grandes étendues de verdure à perte de vue, de nombreux parcs, réserves naturelles, sentiers de randonnée, à effectuer à pied ou à vélo… Le Guttland est une région rurale, vaste pour la taille du Luxembourg. Elle va de la frontière belge, à l'Ouest, à Weiler-la-Tour, dans le Sud, en contournant la capitale.

En l'espace de quelques kilomètres, le paysage change du tout au tout. Adieu les villes urbanisées et modernes. Bonjour les villages ruraux avec leurs rues étroites, leurs corps de ferme rénovés. Un dépaysement visuel garanti. Le bruit des voitures est remplacé par les chants des oiseaux et le meuglement des vaches.

La «Vallée des sept châteaux»

La région du Guttland est également chargée en histoire. On y trouve des vestiges de différentes époques. Aussi bien des menhirs, qu'un village néolithique, et un autre gallo-romain, qu'une multitude de châteaux de différentes époques, comprises entre le XIe et le XVIIe siècle.

L'un des surnoms de la région est d'ailleurs la «Vallée des sept châteaux». Les châteaux en question sont ceux de Mersch, Schoenfels, Hollenfels, Septfontaines, Koerich, ainsi que le vieux et le nouveau château d'Ansembourg. De ces châteaux, il ne reste parfois que des ruines. D'autres ont été convertis en centre de jeunesse ou encore en hôtel de luxe.

Une dimension culturelle

Le Guttland compte aussi un riche patrimoine avec de nombreux lieux de culte ouverts au public, comme des églises et des chapelles, mais aussi l'ancien monastère de Marienthal.

La région possède également une dimension culturelle avec une multitude de musées dédiés pour la plupart à l'histoire du Guttland et de ses métiers disparus. Les visiteurs peuvent ainsi découvrir le Musée de la poterie, à Nospelt, où sont fabriqués les célèbres Péckvillercher (des sifflets colorés en terre cuite en forme d'oiseau). Ils peuvent encore déguster (avec modération) une vingtaine d'eaux-de-vie parfois surprenantes au musée de la Distillerie, à Kehlen.

(Marion Mellinger/L'essentiel)