Dans les Alpes

19 octobre 2021 15:13; Act: 19.10.2021 15:31 Print

Malgré la neige, les glaciers ont encore rétréci

Dans les Alpes, les glaciers continuent presque inexorablement de fondre, en dépit de la fraîcheur de juillet. La Suisse pointe le réchauffement climatique.

storybild

À Aletsch, la diminution de l’épaisseur moyenne de la glace est modérée, à un peu moins de 20 centimètres. (photo: Getty)

Sur ce sujet
Une faute?

Depuis le début de l’année, les glaciers en Suisse ont perdu 1% de leur volume, malgré une neige abondante et un été frais, a révélé, mardi, l’Académie suisse des sciences naturelles (SCNAT). «Même si 2021 affiche la plus faible perte de glace depuis 2013, aucun ralentissement n’est en vue pour le recul des glaciers», pronostiquent les experts du réseau cryosphère. «Côté météo, les conditions étaient réunies, cette année, pour leur donner un peu de répit. Malheureusement, en période de changement climatique, même une «bonne» année ne leur suffit pas…».

La perte du volume «s’est poursuivie, quoique moins rapidement, malgré une neige abondante en hiver et un été relativement frais et changeant». Les abondantes neiges de mai ont bien protégé les glaciers jusqu’au pluvieux mois de juillet: sur le Claridenfirn (2 890 m), dans le canton de Glaris, une profondeur de neige de près de sept mètres a été mesurée, la valeur la plus élevée depuis le début des observations, en 1914.

Aucun glacier ne progresse

Mais «la fonte était considérable à fin septembre, et environ 400 millions de tonnes de glace ont été perdues dans toute la Suisse au cours des douze derniers mois, soit près de 1% du volume restant de glace», selon la commission des experts. Par conséquent, les 22 glaciers observés en détail par le réseau suisse des relevés glaciologiques «recensent une perte de glace».

Pire. Bien que les pertes soient «moindres que ces dernières années, aucun glacier n’a enregistré de gain», précise la SCNAT. Dans le nord du Valais (glacier du Rhône, grand glacier d’Aletsch), la diminution de l’épaisseur moyenne de la glace est modérée, à un peu moins de 20 centimètres. Dans le sud du Valais, le Tessin et le nord-est de la Suisse (à l’image des glaciers du Findel, en Valais, et de la Silvretta, dans les Grisons), les pertes sont à peine «inférieures à la moyenne des dix dernières années». Alors que d’importantes réserves de neige ont été mesurées en automne sur les grands glaciers plus hauts que 3 200 m, ceux de faible altitude se sont dans certains cas à nouveau complètement asséchés.

«L’influence du changement climatique est évidente»

Enfin MétéoSuisse précise que les températures étaient dans la gamme de la valeur moyenne des trois dernières décennies, ce qui signifie néanmoins un excès de température de 1,8°C par rapport à la période 1961-1990. «L’influence du changement climatique est évidente dans la quantité totale de neige fraîche en été, qui est étonnamment faible, malgré de nombreuses précipitations», explique l’office fédéral.

À titre d’exemple, le Weissfluhjoch (GR, 2 540 m) a enregistré un total de 155 cm de neige fraîche pendant l’été - également très humide - de 1987, tandis qu’en 2021, il n’est tombé que 20 centimètres. Aucune nouvelle couche de neige de plus de 50 cm n’a été enregistrée et septembre dernier, mois très chaud et ensoleillé, n’a apporté que deux petites chutes de neige fraîche en montagne.

(L'essentiel/afp-ftr)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est ça Oui pffff le 19.10.2021 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Faux, cette année l'été a été frais et l'étendue couverte par la neige a été celle des années 70

  • MMarcel le 19.10.2021 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est bon pour culpabiliser les humains , pourtant il suffit de regarder les cycles de la planète tout au long de sa vie pour s'apercevoir qu'il y a alternance entre réchauffement climatique et glaciation !!! Mais c'est moins payants !!!

Les derniers commentaires

  • MMarcel le 19.10.2021 16:29 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est bon pour culpabiliser les humains , pourtant il suffit de regarder les cycles de la planète tout au long de sa vie pour s'apercevoir qu'il y a alternance entre réchauffement climatique et glaciation !!! Mais c'est moins payants !!!

  • C'est ça Oui pffff le 19.10.2021 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Faux, cette année l'été a été frais et l'étendue couverte par la neige a été celle des années 70

    • Norby le 19.10.2021 16:14 Report dénoncer ce commentaire

      Ah, les éternels négationnistes, infatigables.

    • Tonton Beber le 20.10.2021 00:45 Report dénoncer ce commentaire

      La Terre se réchauffe depuis 15000 ans ...