Conflit sur le Parthénon

23 mai 2020 17:01; Act: 23.05.2020 17:06 Print

La Grèce parle de «pillage» de la part de Londres

La Grèce a pressé, samedi, le Royaume-Uni de lui rendre les marbres du Parthénon, détenus depuis le début XIXe et exposés au British Museum de Londres.

storybild

Ces frises antiques ont été détachées du Parthénon et expédiées au Royaume-Uni au début du XIXe siècle. Elles sont désormais l'une des pièces maîtresses du British Museum. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La Grèce a pressé, samedi, le Royaume-Uni de lui restituer les marbres du Parthénon, exposés au British Museum de Londres, profitant d'un regain d'intérêt international à la faveur de la réouverture du site antique, fermé durant l'épidémie de nouveau coronavirus. Ces frises antiques - dont des représentations de batailles mythiques entre Grecs et centaures - ont été détachées du Parthénon et expédiées au Royaume-Uni au début du XIXe siècle par le diplomate britannique Lord Elgin.

Elles sont désormais l'une des pièces maîtresses du British Museum. Londres a toujours refusé de restituer ces sculptures, également connues sous le nom de marbres d'Elgin, arguant qu'elles avaient été emportées avec l'autorisation des dirigeants ottomans d'Athènes de l'époque. «La réouverture des sites archéologiques (...) est l'occasion pour les comités internationaux soutenant la restitution des marbres du Parthénon de réaffirmer leur demande incessante et celle du gouvernement grec d'un retour définitif des marbres dans leur patrie», écrit samedi la ministre grecque de la Culture, Lina Mendoni, dans un communiqué.

Les marbres ont été l'objet d'«un pillage» et la Grèce ne reconnaîtra jamais la propriété du British Museum sur les frises, affirme Mme Medoni.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • JDCJDR le 24.05.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les marbres doivent être restitués à la Grèce, le musée du Parthenon a été aménagé pour. Et que le British Museum rende aussi la 6ème Cariatide qui n’a sa place qu’Athènes.

  • Hop la le 24.05.2020 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a pas aussi de grands trésors égyptiens à Berlin ? Et partout ?

  • McMurphy le 24.05.2020 02:14 Report dénoncer ce commentaire

    Que devrait dire l'Afrique ??

Les derniers commentaires

  • lux le 25.05.2020 11:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais bien sûr l‘Angleterre doit rendre ce qui ne lui appartient pas , et arrêter de vouloir tout pour rien !

  • cocou le 24.05.2020 11:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @murphy ceux la qu'ils restent ou ils sont et qu'ils se la ferment

  • Hop la le 24.05.2020 10:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chacun reprend ce qui est à lui. Et ensuite ? La Grèce devrait aussi rendre quelques milliards d’euros prêtés pour son économie...

    • captain obvious le 25.05.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

      Elle les rend. C'est le concept d'un prêt.

  • Hop la le 24.05.2020 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’y a pas aussi de grands trésors égyptiens à Berlin ? Et partout ?

    • FuxMan le 24.05.2020 11:14 Report dénoncer ce commentaire

      C'est mieux que cela reste dans un pays sécurisé.

  • JDCJDR le 24.05.2020 09:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les marbres doivent être restitués à la Grèce, le musée du Parthenon a été aménagé pour. Et que le British Museum rende aussi la 6ème Cariatide qui n’a sa place qu’Athènes.