Voyage en Belgique

08 juillet 2015 09:00; Act: 09.07.2015 10:44 Print

Un grand bol d'air sur la plage d'Ostende

OSTENDE - Surnommée la «reine des plages», Ostende se déguste au gré du vent vivifiant qui la traverse.

Voir le diaporama en grand »

Une faute?

Née en Angleterre au XVIIIe siècle, la mode des bains de mer franchit vite la mer du Nord. En 1784, l’aubergiste anglais William Hesketh reçut ainsi la permission de bâtir sur la Grande Plage d’Ostende un petit pavillon en bois où les baigneurs achetaient des rafraîchissements. Ce fut le début modeste d’une vocation balnéaire qui a fait d'Ostende (un peu plus de 70 000 habitants) la «reine des plages». Si les Anglais l'ont désertée depuis le tunnel sous la Manche, faute de ferries Douvres-Ostende, ils sont des dizaines de milliers à s'y rendre par le train et à débarquer, glacière à la main.

Endroit longtemps à la mode pour la noblesse et la haute bourgeoisie, Ostende s'est démocratisée, donnant ses longues et belles plages au pied des immeubles à appartements en front de mer. On vient s'y baigner, s'y oxygéner, s'y promener sur l'estacade ou s'y balader en cuistax, go-kart taille XL pour au moins six personnes. Un sachet de crevettes avec une Rodenbach (bière acide bien fraîche) et le tour est joué. Sans oublier les babeluttes, ces bonbons traditionnels de la côte, sorte de caramels longs aromatisés au miel ou à la vergeoise, dont le nom viendrait du néerlandais babbelaar, qui signifie pipelette.

«La reine des plages»

Du peintre local James Ensor (pour comprendre le maître il faut avoir visité sa maison ostendaise) jusqu’à Léo Ferré et sa chanson «Comme à Ostende», la ville a inspiré plus d’un artiste, dont le chanteur américain Marvin Gaye. Débarqué par hasard avec son fils Bubby, le 14 février 1981, l'auteur de «Sexual Healing» a entretenu une relation particulière avec la cité. Que l'on visite le navire-musée Mercator, ce trois-mâts conçu par l’explorateur de l’Antarctique Adrien de Gerlache, ou l'Amandine, rentrée définitivement au port en avril 1995, après tant de campagnes dans les mers d’Islande, la mer est omniprésente.

Un autre type de promenade mène le long d’une série de bâtiments historiques: Galeries Royales, Galeries Vénitiennes, villa Maritza datant de la Belle Époque. Et chaque lundi de juillet et d'août, les courses hippiques se succèdent sur l’Hippodrome Wellington. Quand la plage finit par lasser, rien de tel qu'arpenter les rues commerçantes si vivantes et si concentrées. Surtout le samedi 25 juillet, date de la Braderie d’été. Grouillante et bruyante le jour, Ostende se fait plus paisible à la tombée de la nuit. Au coucher de soleil, la plage redevenue déserte offre alors toute sa splendeur et prouve que son surnom de «reine des plages» n'est pas usurpé.

www.lelittoral.be

(Denis Berche)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • La reine c'est MOI! le 08.07.2015 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    "la reine des plages"??? non mais je rêve! Y a rien de beau à Ostande! .... comme dans le reste de la Belgique!

  • Touriste le 08.07.2015 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les commerçants y sont tellement antipathiques, qu'on n'y retourne jamais !

  • pgradone le 08.07.2015 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement bétonnée, que les français de la côte proche appellent cette plage "The Wall" :)

Les derniers commentaires

  • Christophe le 08.07.2015 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Que ceux qui ne sont pas intéressés restent chez eux, c'est vrai que Thionville et Arlon sont bien plus agréables.

  • Touriste le 08.07.2015 14:06 Report dénoncer ce commentaire

    Les commerçants y sont tellement antipathiques, qu'on n'y retourne jamais !

    • ronchon le 09.07.2015 09:39 Report dénoncer ce commentaire

      Je n'ai pas de très agréables souvenirs de cette partie de la Belgique. Idem, je n'y retournerai pas.

  • Je ris le 08.07.2015 13:50 Report dénoncer ce commentaire

    Parlez-moi de Honfleur, Trouville/Deauville, des quelques petites plages perdues un peu plus haut, mais au-delà c'est sans aucun charme! Alors Oostende, c'est encore un autre monde : une grande plage quelconque, une ville impersonnelle pas trop propre et du béton, bref plus proche du Havre ou de Caen pour ceux qui connaissent. Mais bon à défaut de mieux à "proximité", on s'en contente, alors pas la peine de nous en faire un poème.

  • La reine c'est MOI! le 08.07.2015 09:53 Report dénoncer ce commentaire

    "la reine des plages"??? non mais je rêve! Y a rien de beau à Ostande! .... comme dans le reste de la Belgique!

    • Niala V le 08.07.2015 13:35 Report dénoncer ce commentaire

      Ostende ... Sais-tu ?

  • pgradone le 08.07.2015 07:46 Report dénoncer ce commentaire

    Tellement bétonnée, que les français de la côte proche appellent cette plage "The Wall" :)

    • Niala V le 08.07.2015 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      Les français ? Les Chtis ?