Au Luxembourg

10 mai 2019 07:00; Act: 10.05.2019 11:26 Print

Daniel a l'agriculture bio dans le sang

STEGEN - Daniel Baltes est agriculteur dans le nord du pays et il se consacre à la production bio, que ce soit pour la viande de bœuf ou le fromage de chèvre.

storybild

Daniel a développé une gamme de treize fromages différents, vendus dans des supermarchés bios.

Sur ce sujet
Une faute?

Daniel Baltes, 48 ans, est un amoureux de l'agriculture! Cette passion qu'il exerce à Stegen, dans le canton de Diekirch, a évidemment un caractère atavique. Ses parents exploitaient à l'époque une petite ferme et avaient quelques bêtes. «J'ai grandi dans cet univers et après mes études, j'ai relancé l'entreprise familiale», raconte Daniel, qui s'est d'emblée tourné vers l'élevage de vaches de race limousine pour la production de viande.

«Au départ, nous avions 160 bêtes», se souvient Daniel, qui dès 2000 s'est également orienté vers l'agriculture biologique: «À la base, j'étais dans l'agriculture conventionnelle, mais je me suis rapidement aperçu que mes critères en matière de traitements, d'alimentation, étaient proches du bio». Cinq ans plus tard, en 2005, l'agriculteur de Stegen a ajouté une nouvelle corde à son arc, toujours dans le domaine du bio. Daniel Baltes a en effet diversifié sa production en achetant un troupeau de 50 chèvres pour produire du fromage biologique. «C'est un élevage qui n'existait pas dans le pays», raconte le producteur, qui a créé une fromagerie au sein de la ferme et s'est également associé les services d'une Allemande, Christine Kandels, spécialisée dans la fabrication de fromage de chèvre.

«Il n'y a pas de pesticides dans notre lait ni dans les fromages»

«On a commencé à faire des tests et c'est mon épouse Myriam qui a servi de cobaye en quelque sorte et qui a goûté les premiers fromages», se remémore ainsi Daniel. Chaque année, 100 000 litres de lait sont produits et 20 000 kilos de fromage. «Nous avons développé une gamme de treize fromages différents», s'enthousiasme Daniel. Des fromages vendus sur des marchés locaux, dans des supermarchés bios mais aussi quelques restaurants sans oublier l'enseigne Cactus, qui achète 40% de la production!

Dans toutes les étapes de la production, la dimension biologique est palpable. «Il n'y a pas de pesticides dans notre lait ni dans les fromages. Les bêtes mangent du foin et des produits biologiques et broutent dans des grands espaces qui ne sont absolument pas traités chimiquement», rappelle Daniel Baltes.

(Gaël Padiou/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anaïs Benest le 10.05.2019 08:00 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Daniel! Persévère!

  • jean-Claude le 10.05.2019 07:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo Daniel !! continuez !

  • Le Suisse le 10.05.2019 09:03 Report dénoncer ce commentaire

    C'est réjouissant ce genre de personnes et cet article.

Les derniers commentaires

  • Angelo51 le 12.05.2019 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre que le bio censé toucher tout le monde ne soit réservé qu’à la chaîne nationale de supermarchés. Les producteurs bio soit sont nationalistes

  • lynn le 12.05.2019 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mangez local et de saison!!!! Ne cherchez pas des fraises en hiver!!!! Et autres produits non saisonniers!!!

  • nickname le 11.05.2019 10:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le bio utilise aussi des pesticides parfois très toxiques, même parfois chimiques

  • ricky le 11.05.2019 10:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au top!

  • Juliette le 10.05.2019 13:45 Report dénoncer ce commentaire

    L'avenir du Luxembourg passe par l'agriculture bio.

    • @Juliette le 10.05.2019 23:32 Report dénoncer ce commentaire

      Mais non, Il en faut du bio, mais les rendements sont trop faibles pour pouvoir nourrir la population. Il faut donc du conventionnel aussi, et surtout pour que ceux qui n'ont pas les moyens de se payer du bio puissent aussi manger ... de là à dire que l'avenir du Luxembourg passe par le bio alors c'est une formule de politicien : creuse et sous forme de slogan, mais en aucun cas en relation forte avec la réalité.